Energie

Autoconsommation : le Conseil d’Etat défend l’exonération de CSPE

Mots clés : Electricité - Gouvernement - Service public

Le Conseil d’Etat a tranché le 20 septembre en faveur d’Enerplan dans l’affaire qui l’opposait au ministère l’Economie et des Finances. Le syndicat demandait l’annulation d’un article d’une circulaire. Celui-ci restreignait le périmètre de l’exonération de contribution au service public de l’électricité (CSPE).

 

Le syndicat des professionnels de l’énergie solaire Enerplan a remporté le 20 septembre dernier une victoire symbolique. Le Conseil d’État a donné raison à l’association dans son contentieux avec le ministère de l’Economie et des Finances à propos de l’exonération de contribution au service public de l’électricité (CSPE). Cette taxe est payée par tous les consommateurs de courant notamment pour soutenir les énergies renouvelables. Elle s’élève aujourd’hui à 22,5 €/MWh. Cependant, l’article 266 quinquies C du Code des douanes exempte de paiement « les petits producteurs d’électricité qui la consomment pour les besoins de leur activité », si leur production est inférieure à 240 GWh par an.

Or dans l’article 86 de la circulaire du 11 mai 2016, le ministère a introduit une seconde condition : « l’intégralité de l’électricité produite doit être consommée par le producteur d’électricité pour ses propres besoins. » Autrement dit, les propriétaires de panneaux photovoltaïques qui revendent leur surplus de courant à EDF devaient régler la CSPE. Enerplan y a vu une entrave au développement de l’autoconsommation. Le syndicat a donc saisi le Conseil d’État en soutenant entre autres que Bercy avait « posé une règle nouvelle entachée d’incompétence ». L’institution a abondé en son sens et conclu que « le ministère avait ajouté à la loi une condition d’éligibilité à l’exonération qu’elle ne prévoit pas. » Outre la suppression de l’article de la circulaire, elle condamne l’État à verser la somme de 3 500 euros à l’association. Par le biais d’un communiqué, Enerplan a exprimé « sa satisfaction de l’avoir emporté sur un point somme toute très technique. Cette décision montre qu’il ne sera pas possible d’entraver l’essor de l’autoconsommation. » La Commission de régulation de l’énergie est prévenue.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X