Etat et collectivités

Areva/REpower : Breton met en garde contre une « bulle spéculative »

Le ministre français des Finances, Thierry Breton, met en garde contre la constitution d’une « bulle spéculative » dans les énergies renouvelables, après le relèvement de l’offre du groupe indien Suzlon sur le fabricant allemand d’éoliennes REpower, également convoité par le groupe public français Areva.

« Il faut rester vigilant et savoir toujours raison garder face aux risques de constitution d’une bulle spéculative », affirme le ministre dans Les Echos. « L’Etat actionnaire veille et jouera comme d’habitude pleinement son rôle », poursuit-il. Suzlon a relevé mardi son offre à 150 euros par action contre 126 euros auparavant, tandis qu’Areva avait proposé 140 euros en mars. Areva affirmait dans la foulée qu’il allait « ré-étudier le sujet ». Thierry Breton rappelle par ailleurs que le « coeur de métier » d’Areva est le nucléaire et qu' »à titre accessoire », le groupe peut « envisager une diversification maîtrisée dans les énergies renouvelables, sous réserve de veiller à la rentabilité de ces opérations ». Areva avait lancé fin janvier une offre publique amicale sur REpower, dont il contrôle plus de 30% du capital. Suzlon avait entamé les hostilités en surenchérissant peu après. Sa nouvelle offre lancée mardi valorise REpower à 1,22 milliard d’euros.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X