Entreprises de BTP

Arcelor proche d’un accord de cession de Finarvedi

Le groupe sidérurgique européen Arcelor (basé à Luxembourg) a indiqué vendredi qu’il était proche de la conclusion d’un accord pour céder sa participation de 40% dans la société italienne Finarvedi.
Cette vente est la dernière cession que doit réaliser le groupe pour se conformer aux exigences formulées par la Commission européenne pour donner son accord à la création d’Arcelor, né début 2002 de la fusion des sidérurgistes français Usinor, luxembourgeois Arbed et espagnol Aceralia.
« Il nous reste la cession de la ligne de galvanisation (d’aciers plats, ndlr) de la société Finarvedi. Nous avons 40% de cette société. Nous négocions un accord avec M. Arvedi. Nous avons en théorie un accord verbal (…) Il reste à concrétiser un accord final. Nous sommes optimistes pour les prochaines semaines », a déclaré le président de la direction générale d’Arcelor, Guy Dollé.
Le groupe italien Finarvedi est présidé par Giovanni Arvedi, a indiqué un porte-parole d’Arcelor en marge de la conférence. Ce groupe compte cinq sociétés sidérurgiques dans le nord de l’Italie.
Avant cette dernière cession à réaliser dans le cadre du programme de désinvestissements exigés par la Commission européenne, Arcelor a cédé sa participation dans Segal, « en deux étapes », en juillet, a rappelé M. Dollé lors de la conférence.
La société belge Segal (galvanisation) était détenue en commun par Arcelor et le groupe sidérurgique anglo-néerlandais Corus qui s’est porté acquéreur des parts de son partenaire.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X