Entreprises de BTP

Arcelor : les autorités boursières espagnoles autorisent l’OPE sur Aceralia

La Commission nationale du marché des valeurs (CNMV), l’organisme espagnol de contrôle boursier, a autorisé jeudi 4 janvier 2001 l’offre publique d’échange (OPE) en vue de la fusion de l’espagnol Aceralia, du français Usinor et du luxembourgeois Arbed pour former Arcelor, futur numéro 1 mondial de l’acier.
Cette autorisation intervient à l’expiration du délai de dix jours fixé pour d’éventuelles contestations par le Conseil des marchés financiers (CMF) français, qui avait déclaré recevable le 20 décembre 2001 l’OPE sur Usinor, a indiqué la CNMV dans un communiqué.

Les trois OPE sur Aceralia, Usinor et Arbed seront closes fin février.

Le nouvel ensemble sidérurgique européen, dont le siège sera à Luxembourg, deviendra le numéro un mondial de l’acier avec une production de 46 millions de tonnes par an, un chiffre d’affaires estimé de l’ordre de 30 Mds € et 110000 salariés. Il détiendra 5% du marché mondial de l’acier.

La Commission européenne avait donné le 21 novembre 2001 son feu vert à cette fusion.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X