Industrie/Négoce

Après les voitures, Tesla investit dans la toiture

Mots clés : Démarche environnementale - Produits et matériaux - Toiture

Le constructeur de voitures électriques vient de dévoiler une offre de tuiles solaires pour maisons écologiques, conçues en collaboration avec le fabricant de panneaux solaires SolarCity. Une start up qu’Elon Musk cherche à fusionner avec Tesla, pour « boucler » une offre complète autour de l’électricité.  

Après les voitures (électriques), c’est la toiture que l’américain Tesla et son fondateur, Elon Musk, veulent « disrupter ».  Le groupe vient en effet de dévoiler une nouvelle offre, à destination de maisons écologiques : les tuiles photovoltaïques. Le but avoué ? Rendre ce type de toitures « attrayantes, design et efficaces ». Ces tuiles sont en effet composées de petits panneaux en verre, imitant la tuile ou l’ardoise. Un « camouflage » qui éviterait l’aspect souvent disgrâcieux des toits bardés de panneaux solaires. L’objectif est justement de les supplanter. « Nos tuiles durent plus longtemps, et permettent une meilleure isolation [que les panneaux]», vante Elon Musk, le boss de Tesla.

 

Synergies Tesla – SolarCity

 

Suite au succès de ses voitures électriques (24 500 unités se sont vendues dans le monde au 3e trimestre 2016), Tesla veut en effet investir dans les tuiles solaires et développer une offre plus large autour de la maison écologique. Le constructeur de voitures électriques espère ainsi fusionner, le 17 novembre, avec le fabricant de panneaux photovoltaïques SolarCity, que préside déjà Elon Musk, et qui est associé au développement de cette offre. Tout en associant au dispositif sa nouvelle batterie murale Powerwall 2 (qui stocke l’énergie produite la journée), susceptible d’alimenter ampoules, réfrigérateur et… chargeur pour voiture électrique. 

 

Lors de la présentation du nouveau produit, fin octobre, Elon Musk, a choisi la mythique rue fictive de Wisteria Lane (qu’on voit dans la série à succès Desperate Housewives), située dans les studios Universal à Los Angeles. Pour l’instant l’entreprise n’a pas divulgué de prix. Le coût sera « moindre qu’un toit classique plus le coût de l’électricité », s’est contenté de préciser Elon Musk. Une manière de dire que, pour le moment, Tesla et SolarCity vendent surtout du rêve.

Découvrez en vidéo la présentation de la nouvelle offre par Elon Musk (en anglais) :

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X