Profession

Après le décès de François Kosciusko-Morizet, la MIQCP sans président

François Kosciusko-Morizet, à la tête de la Mission interministérielle pour la qualité des constructions publiques (MIQCP) depuis 2003, est décédé début août à l’âge de 74 ans. Le successeur à son poste sera nommé lors d’un prochain conseil des ministres.

Vacance de président à la Mission pour la qualité des constructions publiques (MIQCP). L’homme qui était à la tête de l’organisme depuis 2003, François Kosciusko-Morizet, s’est éteint le 4 août. Père de Nathalie et Pierre Kosciusko-Morizet, ce polytechnicien et ingénieur général des Ponts et Chaussées, né le 16 août 1940, « s’est intéressé dès le début de sa carrière dans l’administration publique à l’aménagement du territoire et à la politique du logement, et il poursuivra son engagement dans ces domaines tout au long de sa carrière », a rappelé Fleur Pellerin, ministre de la Culture et ministre de tutelle de la Mission. Pour connaître le nom de son successeur, il faudra attendre que le secrétaire général, Christian Romon, propose à la rentrée un nom à Fleur Pellerin, qui le soumettra ensuite en conseil des ministres.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X