Aménagement

Anru : financer la première phase d’abord…

Mots clés : Gouvernement - Urbanisme - aménagement urbain

Alors que le candidat Hollande a promis un Anru 2, le ministre de la Ville, François Lamy, avoue qu’il lui faut d’abord finir de financer l’Anru 1. 

L’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) a réuni son conseil d’administration le 5 juillet dernier. A cette occasion, le ministre délégué à la Ville, François Lamy, s’est fixé comme priorité d’achever le financement du premier programme national de rénovation urbaine (PNRU).

« Ma priorité, dans les prochains jours, sera d’assurer le financement du programme car nous nous retrouvons avec 6 milliards d’euros à trouver dès 2013, soit la moitié du programme », a déclaré le ministre. Au total, ce programme représente plus de 40 milliards d’euros d’investissements sur la période 2004-2013, dont 12 milliards de subventions versées à l’Anru. Récemment, des maires de gauche avaient estimé que seulement 900 millions d’euros avaient été versés par l’Etat en provenance de son budget sur les 6 milliards d’engagements pris. Tandis que le haut-commissaire à la Diversité, Yazid Sabeg, avançait lui le chiffre de 1,3 milliard.

S’agissant du lancement d’un PNRU 2, promis pendant la campagne électorale par François Hollande, le ministre a prévenu : « Il ne pourra être lancé qu’après évaluation complète du premier, en fonction des marges de manoeuvre que le gouvernement pourra dégager ».

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X