Aménagement

Angers revoit à la baisse le projet d’aménagement des berges

Mots clés : Aménagement du territoire - Aménagement paysager

Le projet Cœur de Maine succédera à Rives nouvelles pour l’aménagement des berges de la Maine. Moins ambitieux dans son périmètre, il prévoit tout de même de couvrir une partie des voies sur berges. Un avenant au marché de maîtrise œuvre urbaine va être passé avec l’urbaniste François Grether et Phytolab.

Rebaptisé «Angers Cœur de Maine», ce nouveau projet urbain présenté lundi en conseil municipal désigne deux sites prioritaires: le secteur Molière en vue de redynamiser le centre-ville et le secteur Saint-Serge. Le périmètre a donc été considérablement réduit mais les élus ont reconduit la collaboration avec l’Atelier Grether et l’agence de paysages Phytolab.

Pour avancer rapidement sur le programme opérationnel, un mandat d’études a été confié à la Société publique locale d’aménagement de l’Anjou.

Ce nouveau projet vise à redynamiser le commerce et l’offre touristique sur le «centre-ville/Maine», correspondant au secteur Molière, à la place de la Poissonnerie, au pont de Verdun et englobant le bas de la montée Saint-Maurice. Il prévoit d’ouvrir le centre-ville sur la rivière en couvrant la voie des berges dans sa partie centrale, pour créer de nouveaux espaces au bénéfice des promeneurs, piétons et visiteurs et mettre en valeur la variété du paysage urbain et paysager (château, cité, cathédrale, quais, etc.).

Plus éloigné du centre, le vaste secteur Saint-Serge (77 hectares) a également été considéré comme prioritaire. Dans un premier temps, seule la partie sud (15 hectares) est concernée. La ville prévoit d’y installer des équipements et notamment la Chambre de métiers dans un premier temps. La ville envisage d’effectuer «des études en tenant compte du maintien à court et moyen terme de la voie des berges, de la création d’un échangeur complet avec l’autoroute A 11 et des contraintes environnementales, le secteur étant en partie inondable».

 

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X