Environnement

Amoco Cadiz : l’inventaire définitif

Mots clés : Aménagement du littoral

Tous les sites de déchets issus de la marée noire provoquée par le pétrolier qui s’est brisé aux larges des côtes bretonnes en 1978, seront répertoriés, a annoncé vendredi 1er août la secrétaire d’Etat à l’Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet.

Le 16 mars 1978, le pétrolier libérien Amoco Cadiz se brisait au large de Portsall (Finistère), libérant 220.000 tonnes de brut qui souillèrent 400 km de littoral du nord de la Bretagne.
30 ans plus tard, un inventaire définitif des sites de déchets issus de la marée noire va être réalisé.
« J’ai demandé au BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières) de faire un inventaire définitif », a expliqué la secrétaire d’Etat à l’Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet lors d’un déplacement à Perros-Guirec (Côtes d’Armor). « Dans les Côtes d’Armor, l’essentiel du travail a été fait. S’il manque quelques sites, ce serait plutôt dans le Finistère », a-t-elle expliqué. « Les déchets lourds ont été traités », a-t-elle souligné. « Le problème c’est les petits entrepôts dans lesquels il y avait des gants, des bottes, des blouses, etc. »
Selon un premier recensement, réalisé en 1994, une soixantaine de sites ont été identifiés. « Un certain nombre d’analyses tendent à montrer qu’il n’y a pas de pollution à proximité des sites », a précisé la secrétaire d’Etat à l’Ecologie. « Il ne faut pas s’imaginer qu’on va aller rechercher tous ces déchets (…) En revanche, il pourrait y avoir de nouvelles prescriptions en matière d’urbanisme liées à ce stockage », a-t-elle précisé.
« Un site nous pose problème: l’Ile d’Er (Côtes d’Armor), qui a été peu et mal analysée », a ajouté la ministre, en précisant qu’une inspection serait menée au cours du mois d’août sur cette île privée.


Adrien Pouthier avec AFP

Vous êtes intéressé par le thème Environnement ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X