Aménagement

Aménagement : la réflexion sur les territoires ruraux et périurbains à mi-étape

Mots clés : Architecte - Gouvernement

La ministre du Logement Silvia Pinel a rencontré le 10 septembre au matin le groupe de travail piloté par l’architecte-urbaniste Frédéric Bonnet et chargé d’élaborer des propositions sur les politiques d’urbanisme à mener hors des centres urbains. Alors que le rapport final est attendu pour la fin octobre, le travail est déjà bien avancé.

Un peu plus de deux mois après avoir confié à l’architecte et urbaniste Frédéric Bonnet une mission sur l’amélioration des politiques d’aménagement des territoires ruraux et périurbains et un peu moins de deux mois avant que celui-ci ne lui remette son rapport final, Sylvia Pinel a fait un point d’étape avec l’ensemble du groupe de travail chargé du dossier le 10 septembre au matin. En effet, « nous avons déjà beaucoup travaillé », expliquait Frédéric Bonnet à l’issue de cette réunion.

En juillet dernier, la ministre du Logement, de l’Egalité des territoires et de la Ruralité avait donc officiellement demandé au lauréat du Grand Prix de l’urbanisme 2014 de lui faire des propositions afin que les grands centres ne soient plus les seuls à bénéficier de programmes urbains ambitieux. Frédéric Bonnet, entouré d’un comité d’experts, a notamment pour objectif de doter le reste du territoire des méthodes nécessaires au développement de projets.

 

« Pragmatique »

 

« De fait, explique l’urbaniste, il existe déjà pléthore d’outils mais ils ont bien souvent été inventés pour la ville. La question est donc de savoir comment les adapter au contexte rural». Dans le rapport qu’il doit rendre fin octobre, Frédéric Bonnet entend notamment proposer un état des lieux des procédures et la façon dont elles peuvent être optimisées. Pour lui, le document devra être « pragmatique, afin que des non-professionnels de l’urbanisme, comme les élus, puissent s’en emparer. »

Pour mener à bien ce travail, l’architecte et urbaniste a sollicité de nombreux interlocuteurs : chercheurs, paysagistes, représentants de collectivités… « Mais nous avons aussi reçu des propositions spontanées, remarque-t-il. Le sujet mobilise en effet. » Dans quelques semaines, son rapport devrait donc être scruté avec attention.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X