Transport et infrastructures

Alstom et Bouygues « pressentis » pour le tramway de Reims

Un groupement composé notamment d’Alstom et Bouygues a été « pressenti » pour construire et exploiter le futur tramway de Reims qui doit sortir de terre en 2010, a annoncé mardi la communauté d’agglomération Reims Métropole.

« Le groupement concessionnaire pressenti est le groupement Mars (mobilité agglomération rémoise) » qui regroupe notamment Alstom Transport, Bouygues Travaux Publics, Colas, Transdev, la Caisse des dépôts et Caisse d’Epargne, indique Reims métropole dans un communiqué, précisant qu’il s’agit d’une concession de 30 ans.
Le projet de contrat doit être approuvé par le conseil communautaire de Reims Métropole (Reims plus cinq communes voisines) le 12 juillet prochain.
D’ici là, la communauté d’agglomération va continuer de négocier avec le groupement pressenti et se réserve aussi la possibilité « de reprendre la négociation » avec ses deux concurrents (Fluo, composé notamment de Vinci, Bombardier et Keolis, et Futura, avec notamment Eiffage, Connex et AnsaldoBreda).

Adopté le 28 février 2005, le projet de tramway 2010 dispose d’un budget de 281 millions d’euros hors-taxes.
La ligne du tram doit dans un premier temps traverser la ville sur 10 km du nord au sud.
« Il y a une concertation préalable pour une extension vers la gare TGV de Bezannes », a indiqué un chargé de mission de Reims Métropole. Il s’agit de desservir la future gare du TGV-Est qui doit mettre Reims à 45 minutes de Paris (contre 1 heure 40 aujourd’hui) en juin 2007.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X