Réalisations

Airbus Group inaugure son nouveau siège à Blagnac

Mots clés : Gares, aéroports - Transport aérien

Le 28 juin, à quelques mètres de la piste de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, Tom Enders, le président exécutif d’Airbus Group, a inauguré un nouveau siège conçu comme un campus par l’agence toulousaine Calvo-Tran Van. Le groupe aéronautique a dépensé 100 millions d’euros.

Le 28 juin, à Blagnac, Tom Enders, le président exécutif d’Airbus Group, a profité de l’inauguration du nouveau siège pour rendre hommage aux pionniers de l’aéronautique, dont certains sont partis depuis Toulouse à la conquête du monde. C’est une façon pour lui de montrer que le cœur battant de l’aviation se trouve sur l’agglomération toulousaine et de justifier son choix en 2013 d’y regrouper 1 500 salariés en partie issus du siège de Paris et de celui de Munich en Allemagne.

«Il a assumé ce choix d’implantation sur l’agglomération toulousaine jusqu’au bout en décidant de travailler avec des architectes locaux et des entreprises locales», explique Luc Tran Van, architecte de l’agence toulousaine Calvo-Tran Van. Parmi les entreprises retenues, on peut citer l’entreprise Briand, Socotrap associé à GBMP, l’entreprise générale Mas associée à Demathieu Bard, l’entreprise Garrigues et le groupe de construction GA. Ce dernier a réalisé en conception-construction le bâtiment B75 en R+3 (10 000 m2 SP) qui accueille les services supports. Pour le reste, le maître d’ouvrage a opté pour l’allotissement.

 

Site de 5,5 ha

 

La commande de Tom Enders était très précise. «Il ne voulait pas d’un bâtiment unique ostentatoire. Il voulait un campus répondant aux normes les plus exigeantes du développement durable et apportant le plus grand confort aux salariés avec notamment une conciergerie, un salon de coiffure, fitness, pressing. Tout est en réseau. Le WiFi est disponible dans le parc», détaille Carole Amoros-Routié, chef de projet Airbus du campus.

Jouxtant les pistes de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, le «Wings campus» (40 000 m2 de surface de plancher) est organisé autour d’un parc, élément central du site de 5,5 ha. Il se compose de quatre bâtiments, en comptant le poste de garde, et d’un parking-silo. Ils sont construits en béton avec le principe poteaux-poutres. La couleur blanche, la double-façade vitrée côté parc et la vêture en aluminium sont les autres éléments en commun.

 

Certification Breeam

 

Implanté au fond du terrain, à proximité immédiate des pistes, le headquarter (12 000 m2 SP) est le vaisseau amiral du campus. Le bâtiment en R+4 se caractérise par sa double-façade en verre avec au milieu des brise-soleil en toile tendu.

A l’intérieur, s’élève un vaste atrium de 18 mètres de haut (24m x 10m) qui fait la jonction visuelle et physique entre les deux ailes du bâtiment. Ces dernières sont reliées entre elles par des passerelles et un escalier à double volet. Les espaces de travail sont conçus en open space émaillés de «bubbles» dans les couloirs pour plus d’intimité.

 

Façades traitées avec de la toile tendue

 

Au centre du campus se situe un bâtiment en R+ 2 (1 000 m2) abritant une cafétéria au rez-de-chaussée, un restaurant au 1er étage, un centre de remise en forme, une conciergerie, etc. Elément fédérateur et central, il comprend deux façades traitées avec de la toile tendue: «Nous avons imaginé un motif géométrique en trois dimensions qui rappelle l’effet du feuillage», raconte l’architecte.

L’ensemble répond aux critères de la certification Breeam avec un niveau «very good». L’objectif était de dépasser de 40% la performance de la RT 2012. Aujourd’hui, l’ensemble bénéficie d’air conditionné et de chauffage produits grâce à la géothermie. Pour cela, 140 forages ont été réalisés à plus de 200 m de profondeur. Par ailleurs, la double façade en verre répond aux contraintes acoustiques et thermiques.

 

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage: Airbus Group

Maîtrise d’œuvre: Agence d’architecture Calvo Tran Van; WSP (BET structure), Société Bateco (économiste); Julie Poirel (paysagiste), Burgeap (BET géothermie); Green Affair (Breeam).

Calendrier: début des travaux de construction des bâtiments: juillet 2014; livraison, mars 2016.

Coût de l’opération: 100 millions d’euros financés par le produit de la vente des établissements de Paris et de Munich.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X