Transport et infrastructures

ADP est chargé d’agrandir l’aéroport d’Amman

Un consortium dirigé par les Aéroports de Paris a remporté l’appel d’offres pour la construction d’un nouveau terminal à l’aéroport international de la reine Alia à Amman, a annoncé mercredi le ministre jordanien des Transports Saoud Nousseirat.
Le consortium, qui regroupe notamment la compagnie gréco-chypriote J and P et la société d’Abou Dhabi pour les investissements, a remporté l’appel d’offres face à quatre consortiums pour la construction du terminal qui portera la capacité annuelle d’accueil de l’aéroport de 3 à 9 millions de passagers.
Le coût des travaux est estimé à 300 millions de dinars (425 millions de dollars), a déclaré M. Nousseirat, cité par l’agence jordanienne Pétra.
Le nouveau bâtiment sera d’une superficie de 84.000 m2.

« Le projet qui débutera fin 2007 et durera trois ans sera soumis au schéma BOT (build, operate and transfer: construction, exploitation et transfert », a ajouté le ministre, précisant que le gouvernement jordanien percevra 54,5% des revenus du terminal de la première à la sixième année du contrat de 25 ans.
Ce pourcentage sera de 54,6 dans la deuxième phase qui court de la septième année à la 13ème et durant la troisième phase de la 14ème année à la 25ème.
L’entreprise J and P sera chargée de la construction du terminal, l’entreprise française Aéroports de Paris de la gestion alors que le financement sera du ressort de compagnies jordanienne, koweïtienne et émiratie.
AFP

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X