Profession

Accessibilité : la bonne idée des architectes d’Aquitaine pour répondre aux besoins

Afin de se positionner dès aujourd’hui sur le marché de la réalisation des agendas d’accessibilité programmée (Ad’AP), le Conseil de l’Ordre d’Aquitaine a sollicité les architectes volontaires, prêts à intervenir pour tous les propriétaires ou exploitants d’établissements recevant du public.

Alors que l’échéance pour le dépôt obligatoire des Agendas d’accessibilité (sauf exceptions, voir encadré) programmée approche, le besoin d’information pour les propriétaires d’établissements recevant du public se fait de plus en plus sentir.

Une situation qu’a bien à l’esprit Eric Wirth, président du Conseil régional de l’Ordre des architectes d’Aquitaine : « La municipalité de Bordeaux a mis en place un comité des professions libérales qui réunit les médecins, les pharmaciens, les notaires entre autres et les architectes. Lors de la première réunion, la plus grosse préoccupation des représentants de ces professions était, avec la loi Macron, la question de l’accessibilité et les Ad’AP. » Manque d’information réglementaire, manque d’information technique, la plupart ne savent en effet pas comment réaliser leur Ad’AP.

Pour l’architecte alsacien,...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X