Métiers

ACAL, une marche de plus sur la route des Olympiades

Mots clés : Entreprise du BTP - Réseau routier

Pour le concours des Olympiades des métiers du BTP, la réforme territoriale crée une étape supplémentaire de sélection. En Alsace, les lauréats de l’épreuve des 18 et 19 mars se frotteront ce printemps à leurs homologues de Lorraine et de Champagne-Ardenne.

La sélection régionale des Olympiades des métiers du bâtiment et des travaux publics qui se déroulera vendredi 18 et samedi 19 mars à Cernay (Haut-Rhin) ne ressemblera pas aux précédentes. Les lauréats parmi les 80 jeunes Alsaciens candidats ne seront pas qualifiés d’office pour la finale nationale à Bordeaux en mars 2017, elle-même étape vers le  concours international à Abou Dhabi en octobre 2017.

Avant cela,  réforme territoriale oblige, ils devront passer par une épreuve supplémentaire ce printemps face à leurs homologues de Champagne-Ardenne et de Lorraine, afin de désigner  les représentants de la nouvelle région.

« Ce principe a été retenu un peu partout en France afin de concilier l’ancien et le nouveau découpage régional. Dans notre territoire, chaque ancienne région a déterminé son calendrier pour son épreuve traditionnelle et nous allons nous accorder sur une date à l’échelle d’ACAL », décrit Yvan Valentinuzzi, chargé des Olympiades à la FFB d’Alsace.

 

Dix catégories en compétition

 

La barrière supplémentaire de sélection ne tempère pas l’enthousiasme des candidats, constatent toutefois avec satisfaction les organisateurs (Comité français des Olympiades, FFB, FRTP, Capeb, Région Alsace-Champagne Ardenne-Lorraine).  « La motivation et le talent de ces jeunes donnent une superbe image de nos métiers, ils prouveront à leurs camarades et à tout le public que leur voie professionnelle est celle de l’excellence », salue Maurice Di Giusto, président de la Capeb du Haut-Rhin.

Dix métiers du bâtiment et des travaux publics sont représentés à l’Olympiade Alsace 2016, 44ème du genre : carrelage, charpente, couverture, installations électriques, maçonnerie, métallerie, menuiserie, plâtrerie, plomberie-chauffage, construction de routes-canalisations.  L’épreuve sera  accueillie en cette fin de semaine par le lycée du BTP Gustave Eiffel de Cernay, qui forme un millier de jeunes en cursus initial ou par alternance.

 

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X