Réalisations

A Villeneuve-le-Roi, l’imperceptible sophistication du parc du Bord de l’eau

Mots clés : Aménagement paysager

Livré à l’été 2014, le jardin dessiné par la paysagiste Florence Mercier est un faux modeste. Grâce à un important travail de topographie, il est un maillon essentiel de la gestion des eaux de pluie dans le quartier en rénovation alentour.

« Quand on fait le tour de ce parc, on fait le tour d’un monde ». Inspirée par l’art des jardins de Chine ou du Japon, la paysagiste Florence Mercier a imaginé celui qu’elle a livré à l’été 2014 à Villeneuve-le-Roi, dans le Val-de-Marne, comme une invitation au voyage. Le visiteur y déambule du haut d’un promontoire jusqu’au bord d’une mare puis s’engage sur des pontons de chêne qui enjambent un léger vallon régulièrement en eau. « A chaque pas, les lieux se déploient », explique-t-elle. Pour permettre cette promenade, elle a soigneusement modelé un ancien jardin privé en friche. Désormais ouvert au public, il profite à tout le quartier du Bord de l’eau alentour, un secteur en cours de rénovation urbaine.

 

 

Surtout l’aménagement a été pensé pour porter soutien au nouveau modèle de gestion des eaux de ruissellement dans le quartier. Ces 8 500 m² dévalaient déjà vers la Seine en suivant leur pente naturelle et douce mais l’aménagement du site est venu accentuer encore le relief. « Nous avons en effet redessiné chaque courbe de niveau du jardin. Tout a été calculé pour que l’eau, via une conduite d’évacuation, s’achemine vers la Seine selon un débit régulier », explique la paysagiste. Pour jouer ce rôle temporisateur, le parc recueille les eaux dans le léger vallon central, qui a été créé et traverse le site quasiment de part en part. Le parc peut ainsi être inondé jusqu’à la moitié de sa surface. Et pourtant tout à l’air simple, naturel et serein. L’effort de construction est imperceptible. Sans doute parce que Florence Mercier a « horreur du démonstratif ».

 

Fiche technique

– Maître d’ouvrage : Ville de Villeneuve-le-Roi

– Maître d’œuvre : Florence Mercier Paysagiste, mandataire ; ESE, BET VRD.

– Budget : 2 M€

– Surperficie : 0,85 ha

– Calendrier : concours : 2012, livraison : 2014.

– Entreprises : Pinson Paysage (mandataire et chargé des plantations) avec, en sous-traitance, ECMB (ouvrages bois), Chopin (clôtures), Emulithe  (VRD), Eiffage Energie (éclairage), PDF  (revêtements des sols en béton).

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X