Projets

A Versailles, un duo d’îlots pour le duo Portzamparc

Mots clés : Architecte

Le conseil municipal de la ville des Yvelines a découvert, le 9 juillet dernier, les perspectives produites par le couple d’architectes pour les futurs immeubles du secteur de la gare des Chantiers. Le chantier pourrait débuter à la mi-2016.

Pour François de Mazières, son maire, « Versailles n’a pas besoin d’une architecture gesticulante et hors contexte sous prétexte de modernité. » Elizabeth et Christian de Portzamparc se sont donc pliés à l’exercice proposé par la Ville des Yvelines et ont, toujours selon la volonté exprimée par l’élu, exploré « les moyens d’écrire, sans heurts, une page contemporaine » pour parachever la transformation du secteur de la gare des Chantiers.

En mars dernier, la municipalité avait en effet annoncé avoir confié au couple d’architectes la mission de concevoir deux îlots de programmes, de part et d’autre du pôle d’échanges multimodal en cours d’aménagement. A l’est, les nouveaux immeubles seront à vocation tertiaire tandis que la partie ouest sera dédiée au logement. Le 9 juillet dernier, les élus municipaux réunis en conseil ont pu découvrir les perspectives réalisées par les architectes pour ces différents bâtiments qui seront construits par les sociétés de promotion Unibail-Rodamco et Nexity. Les demandes de permis doivent être déposées au cours de cet été. Les chantiers pourraient alors débuter au milieu de l’année prochaine, pour une livraison annoncée à la mi-2018.

 

Chiffres-clés

La programmation

Ilot est : environ 24 000 m² de bureaux et commerces dont :

– Bâtiment 1 : 15 800 m² de bureaux  et de 500 à 999 m² de commerces et services,

– Bâtiment 2 : 7 300 m² de bureaux.

 

Ilot ouest : 23 600 m² de logements et services dont :

– 13 100 m² de logement privé (soit 190 logements),

– 2 150 m² de logement social familial (soit 33 logements),

– 1 550 m² de logement social étudiant (soit 65 logements),

– 6 400 m² de résidence séniors (soit 100 logements),

– 400 m² de crèche (35 berceaux environ).

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    Aaaaaaah, au secours !

    C’est quoi cette horreur ? C’est une blague ? Rassurez-nous, dites-nous que vous vous êtes trompés d’images. C’est une honte ! Pitié…
    Signaler un abus
  • - Le
    je vois l’image 4 et je ne reconnais pas l’imagination, la finesse, le formalisme tellement pertinents et poetiques de M. de Portzamparc. Cet architecte a fait reve des generations d’architectes en herbe, il y avait les pro Jean Nouvel et les pros Portzamparc, il y avait debats, paroles, ecritures. Aujourd’hui l’un crie dans le vide sa tristesse symphonique, quand l’autre tellement muselé que ses images ressemblent a des plaquettes de promotion immobiliere et s’eloigne peu a peu… Il est loin le temps du petit dialogue avec Philippe Solers… « Bonjour tristesse »…
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X