Réalisations

A Toulouse, une opération mixte habillée d’une coursive faisant office de double peau

Mots clés : Architecture - Bâtiment d’habitation individuel - Établissements de soins

Le 24 juin, Habitat Toulouse et le centre hospitalier Gérard Marchant ont inauguré une opération mixte qui expérimente aux étages un mode d’accès via des coursives desservant des terrasses privatives puis les logements. L’ensemble dessiné par l’agence d’architecture toulousaine Projet 310 crée une proximité sociale innovante.

Le 24 juin, dans le quartier des Arènes au centre de Toulouse, l’office public de l’habitat (OPH) Habitat Toulouse et le centre hospitalier Gérard Marchant ont inauguré une opération mixte abritant 34 logements sociaux (environ 2 000 m2 Shab), un centre de soins psychiatriques (environ 1 100 m2 de surface utile), installé au rez-de-chaussée, et 17 stationnements en sous-sol.

Bordé par une piste cyclable, à proximité de la voie ferrée et de la voie de tramway, côté nord, le bâtiment donne côté sud sur la rue.

 

Village vertical

 

Réalisée sous la maîtrise d’ouvrage de l’OPH en collaboration étroite avec l’hôpital Marchant, la résidence «Les berges de Négogousses» a été dessinée par l’agence d’architecture toulousaine Projet 310 sur le principe d’un «village verticale». Côté sud, les coursives desservant des terrasses privatives puis les logements sont la principale caractéristique du bâtiment. «Nous nous sommes appliqués à créer au cœur du projet de véritables espaces de vie extérieure, aux dimensions généreuses permettant une vie sociale. Nous nous sommes inspirés de la cité Napoléon à Paris, immeuble du XIXe siècle, où l’entrée de chaque logement passe par «l’espace de voisinage». Nous avons développé le principe d’une rue à chaque étage», explique l’architecte Christophe Balas. «La circulation agit comme une immense persienne. La coursive est comme une double peau. En fait, il y a deux bâtiments : un premier abritant les logements, un second constitué du dispositif de desserte et de terrasses qui fait 8 m de large», poursuit son associé Philippe Pettenati.

 

Lumière naturelle

 

Pour concilier le confort spatial de ces espaces extérieurs et le bon éclairement de ces logements, les plateaux sont très largement évidés afin de faire pénétrer la lumière naturelle jusqu’aux façades des logements. Par ailleurs, la très faible profondeur de la partie habitée (9,30 m) et le principe d’appartements traversants orientés nord-sud permet de donner une bonne qualité de lumière aux intérieurs.

Pour répondre au cahier des charges du maître d’ouvrage de logements BBC, les architectes ont conçu un bâtiment compact, dont la trame de 6,90 m a permis en sous-sol de placer les box à voitures. «Cette homogénéité nous a permis d’isoler l’édifice par l’extérieur et d’en accroître la performance thermique. De plus, du fait d’une conception économe, nous avons pu développer les espaces annexes, telles les terrasses et circulation, et soigné les matériaux», précise Christophe Balas.

Ainsi, la façade principale, côté sud, est habillée, sur son socle en béton matricé, d’un parement de briquette badigeonnée blanc. Les pignons et la façade côté nord reçoivent un enduit taloché fin.

 

Intimité et sécurité

 

Au final, les 34 logements, qui se déploient sur les 4 étages (4 T1 bis, 10 T2, 14 T3, 2 74, 5 T5), ont été labellisés par Promotelec en BBC Effinergie. Le centre de soins est labellisé Certivea bureaux Santé BBC Effinergie.

La production d’énergie de chauffage est assurée par une chaufferie collective gaz desservant les logements et le centre de soins psychiatrique. Projet 310 a fait le choix d’inscrire cette annexe de l’hôpital Marchant en rez-de-chaussée, dans la profondeur du terrain jusqu’à la limite nord constituée par l’emprise publique du tramway, qui passe le long de l’immeuble. A ce niveau, les percements au sud sont protégés par des brise-soleil en serrurerie conférant intimité et sécurité. Des entrées discrètes, distinctes et séparées des logements, permettent d’accéder aux deux services abrités dans le centre de soins psychiatriques. Une entrée complémentaire pour le personnel est prévue depuis le parking extérieur.

La coursive est côté sud. Côté nord, la façade est plane.

 

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage: Habitat Toulouse.

Maîtrise d’œuvre: Projet 310 (mandataire), D’une ville à l’autre associé. 3J Technologies (BET Structure), Technisphère (BET fluides). Eric Alquier (économiste). Didier Hilar (BET HQE).

Entreprise générale: Société lauragaise du bâtiment (SLB).

Coût: 5,9 millions d’euros HT.

Calendrier des travaux: juillet 2013-novembre 2014.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X