Aménagement

A Strasbourg, le Club Ville Aménagement va chercher à faire la «ville ensemble»

Mots clés : Economie mixte - Etat et collectivités locales - Maîtrise d'ouvrage

Environ 500 responsables d’entreprises publiques locales (EPL) et collectivités, promoteurs et maîtres d’œuvre participeront les 7 et 8 avril à Strasbourg (Bas-Rhin) aux 8èmes Entretiens de l’aménagement, organisés par le Club Ville Aménagement, qui se définit comme l’association des maîtres d’ouvrage d’opérations urbaines complexes et au long cours. Son président Alain Garès expose les enjeux et les raisons du choix d’«Ensemble, la ville».

Pourquoi ce titre «Ensemble, la ville» pour ce rendez-vous strasbourgeois ?

Alain Garès: Dans l’intervalle de temps de trois ans qui séparent chaque édition de nos Entretiens, les groupes de travail recherchent les thèmes qui émergent dans l’aménagement mais relèvent encore assez largement de la prospective, tout en étant propices à une réflexion qui dépasse la vue de court terme. En 2010, nous avions retenu l’évolution de la société urbaine et ses implications dans l’acte d’aménagement puis en 2013, nous avons parlé des pratiques d’aménagement. Pour la rencontre 2016, la nouvelle façon de fabriquer la ville «ensemble» est ressortie des travaux préparatoires. L’objectif sera d’identifier les modes opératoires et les pratiques concrètes qui permettent de dépasser le premier degré, ce qui constitue souvent la limite de la concertation: en somme, comment aller plus loin que la fameuse discussion sur la bordure de trottoir !  Quelle dynamique de participation insuffler pour associer en particulier les nouveaux habitants et ceux des quartiers dits défavorisés ? Nous avons regroupé ce sujet sous le vocable de la «ville incluante», terme générique mais qui renvoie à des enjeux très concrets et fondamentaux, que les événements de 2015 nous ont rappelés de manière dramatique.

 

Le terme «ensemble» implique-t-il aussi de repenser les rôles respectifs des aménageurs et des acteurs privés ?

A.G.: Il est clair que le schéma ancien: «moi, maître d’ouvrage, je décide et toi, promoteur, tu achètes le terrain et tu exécutes» est complètement dépassé. On assiste à une remontée vers l’amont de la décision des acteurs privés: opérateurs immobiliers, ainsi que les opérateurs de réseaux. La conception des projets doit donc bien davantage intégrer ces intervenants. Nos rencontres à Strasbourg permettront là encore de confronter les expériences de terrain pour l’indispensable réinterprétation de la démarche d’aménagement, en direction de la co-construction.

 

Les contraintes budgétaires sont aussi un élément clé de l’aménagement aujourd’hui…

A.G.: Et nous pensons justement que «faire la ville ensemble» constitue une excellente voie pour aller vers l’efficience, à savoir réaliser pour moins cher mais à qualité égale. La mutualisation de l’énergie, autour des réseaux de chaleur, devient une pratique répandue mais ce mode opératoire peut s’étendre à d’autres domaines. Nos Entretiens, je l’espère, permettront de mieux détecter ces nouveaux potentiels.

 

Les 8èmes Entretiens de l’aménagement se dérouleront à Strasbourg, les 7 et 8 avril 2016, Théâtre du Maillon, 7 place Zeller.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X