Aménagement

A Strasbourg, la zone commerciale Nord va se moderniser pour 200 millions d’euros

Mots clés : Aménagements extérieurs - Centre commercial - Etat et collectivités locales - Magasin

Plus vaste parc de commerces de périphérie de l’agglomération de Strasbourg avec ses 150 000 m2 de ventes sur une emprise de 100 hectares, la zone commerciale Nord va s’étendre et surtout se réaménager en profondeur pour répondre aux exigences modernes de déplacements et d’espaces verts. Aux manettes, le groupe Frey prévoit les premiers travaux dans un an.

C’est ni plus ni moins qu’une «révolution en matière de réaménagement d’entrée de ville» que promet Antoine Frey. Le patron du groupe immobilier éponyme a présenté, vendredi 21 octobre, le projet de restructuration de la zone commerciale Nord (ZCN) de l’agglomération strasbourgeoise. La communauté urbaine (devenue Eurométropole entre-temps) lui a confié cette mission à la fin 2013, au moyen de la concession d’aménagement d’une ZAC. Les investissements dépasseront 200 millions d’euros.

Le groupe va remodeler de fond en comble l’organisation de ce parc de périphérie, le plus grand de Strasbourg, «succès économique, mais échec urbain», juge Antoine Frey… avec raison. Or le second menace à présent le premier: l’Eurométropole constate la «perte d’attractivité» de la ZCN, en raison de «handicaps» comme «l’absence de planification d’ensemble et de traitement paysager, le vieillissement des infrastructures, l’engorgement automobile».

Pour y remédier, Frey endosse sa double casquette d’aménageur et de promoteur. D’une part, il va créer les moyens d’une mobilité douce (cheminements piétons et vélos, libération d’espaces pour une liaison en transport public) et les espaces verts qui font cruellement défaut à cet ensemble caractéristique de l’aménagement… ou du non-aménagement des Trente Glorieuses. Plantation de 35 000 arbres et arbustes, requalification de 6 km de voiries existantes, création de 2 km de voies routières nouvelles et de 9 km de parcours de transports alternatifs, aménagement d’un «corridor vert» et d’un «boulevard des enseignes»: les projets de restructuration s’élèvent à 73 millions d’euros dont 9,7 millions apportés par l’Eurométropole.

D’autre part, la ZAC prévoit une extension de l’ordre de 50 000 m2 des surfaces commerciales pour porter l’offre à 200.000 m2. L’investissement, dans ce cadre, atteint 144 millions d’euros, les recettes tirées des commercialisations finançant en partie les requalifications.

 

Une extension, des logements et un agroparc

 

Parmi les diverses métamorphoses qui se profilent à l’horizon, la plus importante va consister à implanter des surfaces au sud de la ZCN, sur une parcelle de 50 hectares immédiatement attenante à la bretelle autoroutière. En parallèle, des magasins concentrés sur la partie nord seront démolis, ils seront remplacés par environ 400 logements sur le territoire de la commune de Vendenheim. La ZCN accueillera également un «agroparc» de 5 hectares ouvert aux fournisseurs de produits en circuits courts, en compensation de la consommation de terres agricoles au sud de la zone.

Une première phase de travaux devrait débuter au dernier trimestre 2017. Le projet se veut de long cours: Frey a jusqu’en 2030 pour boucler la transformation. Au vu de l’état initial de cette zone où «boîtes à chaussures» et parkings s’empilent dans un enchevêtrement sans nom, ce n’est sans doute pas de trop.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X