Réalisations

A Strasbourg, l’école d’architecture ajoute le Garage à sa Fabrique

Mots clés :

Architecture

-

Rénovation d'ouvrage

La deuxième phase de la rénovation-extension de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Strasbourg a été inaugurée vendredi 23 septembre. Dans son parti pris architectural mené par Marc Mimram, l’opération de près de 30 millions d’euros souligne l’ancrage de l’établissement dans son environnement urbain de centre-ville.

La «nouvelle» école d’architecture de Strasbourg a été inaugurée vendredi 23 septembre par la ministre de la Culture Audrey Azoulay qui n’a pas hésité à qualifier la réalisation de «joyau». Conçue par Marc Mimram, lauréat du concours, l’opération combine en fait la construction d’une extension baptisée «La Fabrique», déjà opérationnelle depuis trois ans, avec la rénovation du bâtiment «Le Garage», livrée peu avant l’été. L’ensemble de 7 650 m2 a représenté un montant de 29,9 millions d’euros toutes dépenses confondues, en dix lots de travaux dont le groupement de gros œuvre conduit par Léon Grosse.

Pour Marc Mimram, la localisation caractéristique dans un tissu urbain dense près de la gare de l’ Ecole nationale supérieure d’architecture de Strasbourg (Ensas) imposait de concevoir un projet «en ville». Son intervention est donc animée de l’objectif constant de favoriser le dialogue et l’ouverture des bâtiments avec cet environnement. Dans La Fabrique, le rez-de-chaussée transparent offre un «horizon sur la ville qui se prolonge verticalement dans la faille de l’atrium», ce dernier constituant le fil rouge d’une «promenade verticale» sur quatre niveaux.

 

L’exploitation de la mémoire automobile du lieu

 

Une passerelle suspendue au plancher haut relie le nouveau bâtiment au «Garage» rénové, un nom en référence à l’ancienne fonction automobile du site. L’architecte indique avoir cherché à «prolonger la mémoire du lieu». Il a reconstitué les fenêtres en bande, témoins de l’architecture des années 1930. Il conserve la rampe qui servait à l’exposition des voitures, afin de «constituer un large volume éclairé par une verrière offrant une lumière tamisée» vers la principale partie nouvelle du bâtiment: la bibliothèque, génératrice d’une légère extension des surfaces.

L’Ensas accueille environ 800 élèves par promotion. La rénovation du Garage la dotera de nouveaux équipements comme des traceurs et imprimantes 3D dernier cri dans l’atelier de fabrication numérique et un laboratoire lumière. Opérationnel l’an prochain, «il simulera, sous un dôme, la luminosité du ciel et du soleil au fil de la journée, des saisons, des zones géographiques. Le travail sur les ambiances lumineuses comptera parmi les marqueurs d’identité de l’Ensas» , décrit Eric Gross, directeur de l’école strasbourgeoise.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X