Projets

A Séoul, Dominique Perrault creuse son sillon

Mots clés : Architecte

L’architecte français a récemment remporté le concours pour la création d’un grand pôle de transports souterrain dans la capitale de Corée du Sud. Une nouvelle occasion pour lui de faire la démonstration de l’immense potentiel de « l’épiderme » de la ville, comme il l’a expliqué le 16 novembre, lors de clôture du congrès de l’Aftes.

« Il y a beaucoup de façon de faire vivre l’épiderme de notre planète ». Le 16 novembre, Dominique Perrault a eu l’occasion de réaffirmer son attachement à un meilleur usage du sous-sol devant l’auditoire, a priori déjà convaincu, du congrès de l’Association française des tunnels et de l’espace souterrain (Aftes). Pour conclure une journée qui avait tout entière été consacrée au développement d’un urbanisme des profondeurs, l’architecte a apporté la preuve que l’épaisseur du sol est habitable en présentant, notamment, son projet pour le futur pôle de transports de l’arrondissement de Gangnam à Séoul, en Corée du Sud.

 

En Corée, encore

 

Neuf ans après avoir creusé une grande faille habitée sur le territoire du campus de l’Université féminine Ewha, plus au nord de la ville, l’architecte s’apprête à tailler dans le cœur du quartier le plus moderne de la capitale coréenne. « Nous avons remporté il y a quelques semaines le concours lancé par un consortium public dans le but de créer un grand hub. » Le site permettra de connecter, sous terre, quatre nouvelles lignes de trains à celles de métro existantes et à une gare de bus. « Mais cet espace dédié à la mobilité aura aussi une dimension urbaine de premier rang. Il s’agira d’une avenue en contrebas. Et comme le long d’une rue, on trouvera tout un ensemble de fonctions », a assuré l’architecte.

En effet, le futur complexe, dont l’achèvement prévisionnel est annoncé pour 2023, accueillera aussi un centre commercial de plus de 72 000 m² où l’on devrait pouvoir trouver des galeries d’art, des restaurants mais également des bureaux… le tout à la lumière naturelle. En effet, le projet sera développé sous un grand parc de 32 000 m² qui sera traversé de part en part par un long trait de lumière. Cette ligne vitrée et facettée comme un cristal, qui donne au projet son nom de Lightwalk (« Promenade de lumière »), permettra ainsi de faire pénétrer les rayons du soleil jusque dans les profondeurs.

 

Fiche technique

Maître d’ouvrage : Seoul Metropolitan Government.

Consultants pour la maîtrise d’ouvrage : Topotek 1, architectes paysagistes ; Jean-Paul Lamoureux, ingénieur acousticien.

Equipe lauréate : Dominique Perrault Architecture (DPA), architecte ; Junglim Architecture, architecte ; Space Group, architecte ; Yooshin Engineering, Sunjin Engineering & Architecture et Teso Engineering, ingénieurs.

Surface : 167 OOO m² construits (pôle multimodal : 95 OOO m², centre commercial : 72 142 m²).

Estimatif travaux : 1,15 milliard USD soit 992 M€.

Calendrier prévisionnel : lauréat du concours, octobre 2O17 ; début des travaux, 2O19 ; achèvement, 2O23.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X