Logement

A Rouen, Habitat76 organise son premier hackaton pour le logement social

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Logement social - Logiciels - Outils d'aide

Déjà promoteur de l’usage de la maquette numérique, Habitat76 organise cette fois un hackaton, les 7 et 8 octobre, dans l’optique de faire surgir de 24h de remue-méninges de futurs applis pour faciliter sa relation avec ses locataires.

Le bailleur seinomarin Habitat76 propose le week-end prochain, 7 et 8 octobre, son premier hackaton pour le logement social. Un hackaton, qu’est-ce donc ? Etymologiquement « marathon pour hackeurs », il s’agit en l’occurrence de réunir pendant 24h développeurs informatiques et autres acteurs en lien avec les NTIC, le marketing et le logement afin d’imaginer un service en ligne sur le thème de la relation résident-bailleur. « Nos locataires sont aussi connectés que l’ensemble des Français et même un peu plus actifs que la moyenne sur les réseaux sociaux, note Sébastien Legouteil, secrétaire général et directeur  RSE d’Habitat 76. A ce titre, ils attendent de nous une plus grande réactivité, une meilleure traçabilité aussi de leurs réclamations ou des interventions techniques. Pour nous, les outils mobiles et les réseaux sociaux sont une opportunité pour fluidifier la relation client et garantir cette proximité. »

 

Objectif incubation

 

Mais plutôt qu’un développement informatique traditionnel, le bailleur a préféré cette nouvelle forme de réflexion accélérée. « C’est vraiment pour sortir des sentiers battus et s’offrir la chance de proposer des services réellement innovants, insiste Sébastien Legouteil. Nous souhaitons jouer le rôle d’incubateur. S’il ressort de l’exercice des projets que nous considérons comme pertinents, nous passerons alors pour de bon au développement. » Le bailleur en profite pour conforter son image d’acteur en pointe sur le numérique.

Dans une salle de 300 m2 de son siège rouennais, quelque 70 participants sont attendus. Etudiants, développeurs, spécialiste de l’UX (User Experience), professionnels du marketing mais aussi salariés d’Habitat76. La pyramide des âges représentés devrait assurer la présence de nombreux locataires, source d’informations intéressants sur les besoins. Le bailleur mettra à disposition de la data sur son parc locatif et sur les occupants (de façon anonymisée bien sûr). Des données susceptibles d’alimenter les applis.

Deux projets seront retenus à l’issue de ces 24 heures de cogitation. A la clé, 5000 euros pour le premier, 2500 euros pour le second.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X