Logement

A Roubaix, la mairie va lancer un dispositif de « maisons à un euro »

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel

La commune proposera l’an prochain d’acquérir des logements « fantômes » à un euro, en échange d’une obligation de les réhabiliter. Un premier panel de 18 biens est identifié.

L’opération devrait vite créer le buzz. La mairie de Roubaix (Nord) a annoncé vendredi 6 octobre le lancement en 2018 d’un dispositif de vente de maisons à un euro contre réhabilitation, avec un premier panel de 18 biens. Objectif, lutter contre les logements fantômes et donner une opportunité à des primo-accédants.

« Deux ans après avoir proposé l’idée de vendre des maisons à un euro à réhabiliter pour lutter contre les problématiques d’adéquation entre logements vacants et demandes de logements, la ville de Roubaix lance opérationnellement son projet », indique la mairie, au lendemain d’un conseil municipal de cette ville de 95 000 habitants.

 

Plusieurs conditions à remplir

 

L’appel à candidatures débutera en 2018, avec attribution des logements pour un démarrage des travaux à partir de juin qui devront durer un an. Cette expérimentation, s’inspire d’une opération réalisée à Liverpool, et elle est « unique en France », selon la mairie nordiste.

Pour être éligible à cette accession, il faut être primo-accédant, s’engager sur un budget de réhabilitation conforme aux estimations, travailler et vivre à Roubaix ou sur le territoire métropolitain et avoir une composition familiale adaptée au logement souhaité, explique la municipalité.

L’acquéreur aura également l’obligation d’occuper le logement en tant que résidence principale pendant six ans, de réaliser les travaux de rénovation et de reverser une quote-part à la plus value également pendant six années.

 

« Nouveau modèle de valorisation du patrimoine »

 

Les maisons concernées par ce premier panel sont localisées « dans les différents quartiers de la ville », avec des tailles de logement « hétérogènes ».

Ce projet constitue « un nouveau modèle de valorisation du patrimoine: là où on aurait tout simplement rasé certaines maisons pour reconstruire du neuf, on se laisse l’opportunité de conserver et de rénover« , déclare le maire Guillaume Delbar (LR).

Le coût prévisionnel de la concession est de plus de 750 000 euros,avec des financements de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), de la région des Hauts-de-France, de la ville et de la Métropole européenne de Lille (MEL).

 

40 000 logements vacants

 

La MEL estime qu’il existe près de 40 000 logements vacants, principalement à Lille, Roubaix et Tourcoing, sur son territoire, alors que plus de 40 000 ménages sont en demande de logement social.

« Il est important de redonner une dynamisation à ces quartiers, c’est pour cela que nous avons ces politiques de maison à un euro, pour éviter d’avoir ces maisons abandonnées et murées« , explique Damien Castelain, président (sans étiquette) de la MEL. Une expérimentation qui devrait être suivie de près.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    Reste à voir

    Monsieur ramdani farid ancien habitant de Roubaix C’est une bonne chose, mais à quel prix ? Je me demande si la mairie ne va pas imposer la société de son choix pour les travaux à des prix qui reviennent plus cher qu’acheter un bien déjà refait. Et la politique de choisir Les personnes qui vont accéder à cette propriété Il faut être juste et viser des familles même Avec des revenue modeste , bien sûr avec apport Il faut que les deux parties soient satisfaites La mairie et l’acheteur
    Signaler un abus
  • - Le

    Enfin...☺

    Bonsoir Voilà enfin une très belle et intelligente idée, la valorisation des villes passe une prise de conscience des territoires désespéramment désertés, là le refleurissement sera vivifiant pour la ville et la MEL… Cdt Jacques Brunet
    Signaler un abus
  • - Le
    Voilà une initiative intelligente, concrète et qui fait avancer le monde . Bravo ! Berenice DB
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X