Culture

A (re)découvrir : «En présence des livres», autour de l’architecte Pierre Riboulet

Mots clés : Architecte

Six écrivains questionnent les six bibliothèques construites par l’architecte Pierre Riboulet (1928-2003)…

Six écrivains croisent ici leur regard avec six «fabricants» d’espaces – six architectes – et mettent à la question les six bibliothèques/médiathèques construites par l’architecte Pierre Riboulet, bien avant qu’émergent le concept de «tiers lieu», entre univers domestique et institution, et de nouvelles méthodes d’acquisition des connaissances.

Il s’agit aujourd’hui d’apprendre en groupe et autour d’un thème, plutôt que seul ; et cela a des incidences spatiales. Ces récits singuliers éclairent la compréhension de l’architecture de Pierre Riboulet, en mettant au centre la valeur d’usage. Ce livre a été conçu par l’association des amis de Pierre Riboulet, avec les écrivains : Jean-Christophe Bailly, Pierre Bergounioux, Olivier Carrérot-Fournier, Michel Crépu, Mathieu Riboulet et Olivia Rosenthal. Parmi les «fabricants d’espace» : les architectes Rémy Butler, Emmanuelle Colboc, Bruno Huerre, Carme Pigem, Adeline Rispal, Isabelle Crosnier et le directeur de la médiathèque de Limoges, Daniel Le Goff.

Il est illustré par des dessins originaux de Pierre Riboulet et par les photographies de Marie-Claire Bordaz.

Ouvrage collectif en français, 176 pages, 20 euros TTC. Editions Les Productions du Effa

Focus

Pierre Riboulet, par son ancrage sans dogmatisme dans le mouvement moderne et le large éventail des programmes qu’il a exploré, est l’une des figures majeures de la scène architecturale française du XXe siècle. Pour Paul Chemetov, né comme lui en 1928, «C’était le dernier des justes, par son comportement confraternel et sa réputation étrangère à l’arrivisme et à la compétition à tout-va». A l’atelier Gromort-Arretche de l’Ecole des beaux-arts, Pierre Riboulet rencontre Gérard Thurnauer, Jean-Louis Véret et Jean Renaudie qui partageront avec lui l’aventure de l’Atelier de Montrouge (1958-1978). Peu après la dissolution de l’Atelier, Pierre Riboulet remporte le concours de l’hôpital Robert-Debré, qui assurera sa renommée personnelle…

D’après l’article de Pascale Joffroy : « Pierre Riboulet, un moderne humaniste ».

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X