Logement

A quoi ressemblera la maison de demain ?

Les constructeurs de maisons individuelles réunis au sein de l’Union des maisons françaises (UMF) viennent de plébisciter deux concepts de constructions pour l’avenir. Leurs points communs ? Elles sont modulaires, évolutives et produisent davantage d’énergie qu’elles ne consomment.

Douche sonore, vitrages opacifiants, éléments modulaires en 3D à changer au fil de l’évolution de la famille, compléments de revenus par la location d’un studio intégré à la construction, optimisation de la production de chauffage ou d’eau chaude sanitaire, ventilation optimisée, stockage d’énergie … Les innovations de la maison de demain sont déjà l’objet de toutes les attentions de la part des constructeurs de maisons individuelles. Ce fut en particulier le cas lors des challenges 2016 de l’Union des maisons françaises (UMF) qui ont rassemblé près de 400 participants pendant quatre jours. A l’occasion de ce rendez-vous annuel, les adhérents ont plébiscité deux concepts dans la catégorie « maison laboratoire de demain ».

 

Plug & Live : les modules évolutifs

 

Développé par Alliance Construction, société basée en Loire-Atlantique, le concept Plug&Live est une maison modulaire à reconfigurer en fonction des événements de la vie : naissance d’un enfant, vieillissement des habitants, arrivée d’un ascendant dans le foyer. L’enveloppe de béton est équipée de rails sur lesquels clipser des modules préfabriqués en usine. « Pour que la maison puisse être évolutive, la configuration comprend un jardin, un espace de vie et un espace modulable », indique Sophie Baron, fondatrice et dirigeante d’Alliance Construction. Son objectif est de présenter non plus des images de synthèse, mais bien un bâtiment achevé d’ici trois ans environ.

 

 

 

Aïon 2050 : la maison en perpétuel changement

 

La modularité est aussi à l’honneur chez IGC, constructeur de maisons individuelles dans le sud-ouest, avec le concept d’habitat « Aïon 2050 ». Dans cette construction, les modules se déploient pour faire évoluer la surface de 158 m² à 202 m² et s’adapter ainsi au nombre d’occupants. Autre élément structurant, la maison fait la part belle à la lumière naturelle avec 73 m² de baies au total, dont les verrières mises au point par Velux en toiture. Bien sûr, la construction est sobre énergétiquement et utilise des technologies récentes pour économiser l’eau. La ventilation et le chauffage sont également optimisés afin de concilier confort et économie.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    sympa

    sympa les maisons du futur maintenant est ce au point ?
    Signaler un abus
  • - Le

    158 à 202m² ??

    Bonjour, Vous oubliez qu’à partir de 170m², aucune dérogation est possible et que le recours à l’architecte devient obligatoire… Le constructeur est hors-la-loi sauf à mentionner le nom de l’architecte qui conçoit ses plans au delà des 170m² de surfaces de plancher! Merci de faire sa publicité et de rétablir. Par ailleurs, il y a bien longtemps que les architectes planchent sur des opérations comme celles que vous décrivez dont les constructeurs s’inspirent dorénavant.
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X