Logement

A Paris, Multiloc’ doit permettre de rénover et relouer les logements vacants

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Etat et collectivités locales - Gestion et opérations immobilières

La Maire de Paris, Anne Hidalgo, accompagnée de son adjoint en charge du logement, Ian Brossat, et du  Président de la FNAIM du Grand Paris, Gilles Ricour  de  Bourgies,  a  signé  le premier contrat d’accord « Multiloc’ » avec Brice Cardi, PDG du Réseau immobilier L’Adresse.

« A Paris, 40.000 biens privés sont vacants depuis plus de six mois. Une large partie de ces logements est aujourd’hui inoccupée faute de travaux de remise en état et de remise aux normes. Dans le même temps, le marché locatif parisien est de plus en plus tendu. Nous nous devons de remédier à cette situation », a souligné Anne Hidalgo, vendredi 16 octobre, lors de la signature du premier contrat d’accord « Multiloc’ » conclu avec une agence immobilière.

« Multiloc’ »  est un dispositif innovant, initié par Anne Hidalgo et son adjoint Ian Brossat, en charge du logement  et de l’hébergement d’urgence, qui doit inciter les propriétaires à remettre sur le marché, avec le soutien des  agences immobilières les logements parisiens vacants.  « Il  constitue une mesure concrète en faveur du retour des classes moyennes à Paris », estime Ian Brossat. 

Pour inciter les bailleurs à louer à des jeunes actifs ou à des familles appartenant à la classe moyenne, « Multiloc’ » prévoit plusieurs aides pour les propriétaires candidats à la location : une prime d’entrée dans le dispositif de 2.000 euros, puis un soutien à la réalisation des travaux pour la remise en état  et l’embellissement  de l’appartement, allant de 2.000 à 3.000 euros pour les logements vacants depuis moins de six mois, et de 9.000 à 11.000 euros pour ceux vacants depuis plus de six mois. Par ailleurs, les propriétaires du dispositif profiteront d’un accompagnement personnalisé tout au long de la location et d’une prise en charge de la cotisation à la garantie des risques locatifs.

En contrepartie, les propriétaires acceptent de mettre sur le marché leurs biens à un loyer inférieur d’au moins 20% au loyer médian du quartier, et d’enrichir ainsi l’offre de logements accessibles dans le parc privé.

L’originalité du « Multiloc’» réside dans son modèle, qui fait intervenir un vaste réseau de professionnels de l’immobilier, qui proposeront aux propriétaires les consultant de souscrire au dispositif « Multiloc’ ». Ils auront alors la charge de trouver le locataire correspondant aux critères fixés par la Ville de Paris, et de gérer le bien une fois loué. 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X