Culture

A paraître (?) : Chandigarh, sous l’œil de Manuel Bougot

Ce recueil de photographies devrait paraître prochainement. Mais son financement reste à boucler…

Manuel Bougot est photographe. Amoureux de Chandigarh et du Corbusier, il est allé voir sur place ce qu’est devenue cette ville rêvée, soixante ans après sa création (1947). «En photographiant Chandigarh, mon intention est de montrer l’évolution de l’architecture de Le Corbusier à travers l’épreuve du temps et de la culture indienne.» souligne-t-il. Son projet, qui remonte aux années 1980, s’est heurté alors aux difficultés d’y accéder librement à une époque où la ville, située à proximité du Pakistan, était l’objet d’un conflit territorial  avec la communauté Sikh.

Il a pu, par la suite, s’y rendre à plusieurs reprises et y rencontrer Balkrishna Doshi, architecte qui a travaillé aux côtés de Le Corbusier. «Chandigarh a été un laboratoire d’architecture et d’urbanisme tout à fait étonnant pour l’époque, sur des questions qui restent d’actualité : la densité, le rapport ville/nature, les systèmes de circulation, le rapport espace privé/espace public, etc.»

Le livre qu’il en a rapporté (300 clichés), cherche encore un financement complémentaire à hauteur de 20 000 euros. Mais où sont passés les mécènes?

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X