Transport et infrastructures

A Nice, un ouvrage de génie civil pour loger un parking de 482 places sous la mer

Mots clés : Gares, aéroports - Réglementation - Stationnement - Transport maritime - Travaux publics

Après plus de trois ans de travaux, le parking Lympia sur le port de Nice vient d’être mis en service. Un ouvrage complexe en conception-réalisation dont l’exécution a été sérieusement retardée par des contraintes géologiques.

Plus de trois ans après le lancement des travaux, la CCI Nice Côte d’Azur met enfin en service le parking Lympia sur le port de Nice, un ouvrage de 482 places sur cinq niveaux (20,5 millions d’euros HT de budget), réalisé en conception-réalisation par un groupement piloté par l’entreprise italienne Pizzarotti avec l’architecte Jean-Paul Gomis, les bureaux d’étude Ingérop et Expertises & Geotechniques.

Cette infrastructure de 15 000 m2 Shob s’apparente à un véritable ouvrage de génie civil. Pour construire cette boîte étanche de 85 m de long, 32 m de large, éloignée d’à peine 6 m du plan d’eau et à -15 m sous le niveau de la mer, l’entreprise a dû réaliser des parois moulées de 30 m de hauteur et d’une épaisseur de 80 cm à 1m. Une barrette centrale renforce l’ouvrage, permettant d’assurer des portées libres de 16 m.

 

Des injections sous les parois moulées

 

«Pour limiter les contraintes sur le radier d’un mètre d’épaisseur, il a fallu également réaliser des contreforts dans les niveaux inférieurs qui permettent de reprendre les efforts du radier sur les parois étanches. Ces parois ont également été reliées aux quais du port avec des poutres en béton armé pour les consolider» commente Auguste Vincent, chef de projet chez Ingérop. Autre particularité: le creusement s’est fait sans mise en œuvre de butons et a combiné du terrassement en taupe et à ciel ouvert, grâce à la mise en œuvre de deux trames séparées.

 

 

Mais ce chantier souterrain et maritime a aussi connu son lot de vicissitudes: il a dû être stoppé en juillet 2013 ou tout au moins mis quasiment à l’arrêt à cause de venues d’eau importantes et de fissures sur un immeuble voisin, sans qu’un lien de cause à effet soit aujourd’hui clairement établi. Ce n’est qu’en juillet 2014, après des expertises, de nouvelles autorisations administratives pour les pompages, des travaux supplémentaires, que les travaux ont pu reprendre activement. «Il a fallu réaliser une série d’injections sur une hauteur de 15 m sous les parois moulées; des jupes permettant d’achever dans de bonnes conditions les deux derniers niveaux de l’infrastructure» souligne le maître d’ouvrage, la CCI Nice Côte d’Azur. En février 2015, le coulage du dernier sous-sol était achevé.

 

Un nouvel espace public

 

Aujourd’hui totalement terminé, cet ouvrage se glisse parfaitement dans l’interface ville-port. «L’objectif était de répondre à un besoin de stationnement dans le quartier dans les meilleures conditions possibles, tout en offrant un aménagement de surface de grande qualité» souligne l’architecte niçois, Jean-Paul Gomis. Deux rampes d’accès séparées débouchent directement sur la voirie du quai Lunel, évitant aux usagers de circuler dans l’enceinte portuaire. Des puits de lumière en surface diffusent dans les rampes d’accès la lumière naturelle. Encadré de petits bâtiments rectangulaires habillés de lames de bois horizontales (pour les bureaux du port, l’accès au parking, le poste de sécurité, etc.), une vaste esplanade recouverte de grandes dalles de calcaire va servir tout à la fois d’espace public et de zone de stationnement supplémentaire pour les véhicules en embarquement sur les ferrys, les jours de grande affluence.

 

 

Reste maintenant à savoir qui devra prendre en charge les travaux supplémentaires et les réclamations de l’entreprise de ce chantier en conception-réalisation.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X