Réalisations

A Nantes, 70 logements sociaux généreux signés Christophe Rousselle

Mots clés : Architecte - Bâtiment d’habitation individuel - Logement social

Conçu par l’architecte parisien Christophe Rousselle pour Nantes Métropole Habitat, Inoxia, un ensemble de 70 logements sociaux (avec un local d’activité de 300 m2), concrétise les travaux conceptuels de l’agence autour du «volume libre».

C’est l’un des programmes les plus réussis du quartier EuroNantes-Pré Gauchet, qui en compte pourtant déjà de remarquables. Sur un îlot en triangle, deux architectures distinctes – l’une marquée par une stratification de plateaux décalés, l’autre plus stricte – s’entremêlent autour d’un cœur de verdure avec la même volonté de dégager de larges terrasses et un maximum de luminosité.

L’émergence du bâtiment principal (R+11), créé par des décalages de volumes, est renforcée par des nez de balcons en inox recuit brillant sur des façades plus sombres en arrière-plan. Des brise-soleil en acier thermolaqué ceinturent le bâtiment pour s’intégrer à l’organisation des balcons et créer une logique de fragmentation des lignes horizontales. Ces variations d’étages offrent une volumétrie riche qui renforce la qualité intrinsèque de chaque logement, notamment grâce à un jeu de terrasses et balcon orientables permettant de partager la lumière. Pourtant, la conception des bâtiments est très rationnelle, notamment grâce à la répétition de plans d’étages courants, limitant les contraintes et les déperditions.

 

Méthode collaborative pour un chantier technique

 

Les bâtiments ont été réalisés en structure poteaux-poutres classiques, mais le bureau d’études Bérim et l’entreprise générale Eiffage Construction Atlantique Vendée ont dû faire face à des contraintes techniques importantes. Il a d’abord fallu évacuer 2007 tonnes de sable et chercher la roche à 36 mètres de profondeur pour les 89 pieux de fondation. Pour répondre la nouvelle carte sismique, les murs continus toute hauteur du bâtiment ont joué les éléments de contreventement antisismique, tandis que le plancher et les dalles ont assuré un rôle de diaphragme de répartition des efforts horizontaux. Enfin, les terrasses ont bénéficié d’un traitement particulier au regard des portes à faux importants: prédalle de 8 cm préfabriquée en usine et montée à la grue, étaiement en «tour» et coulage du béton par camion-pompe.

Pour 6 000 m2 répartis entre un bâtiment de 35 m en R+11 et un autre de 25 m en R+7, le budget travaux s’élève à 8,6 millions d’euros HT sur un prix de revient total de 12,6 millions d’euros TTC. A noter que pour ce chantier, réalisé en entreprise générale, Eiffage Construction Atlantique Vendée a travaillé avec 96% d’entreprises de Loire-Atlantique sur les bases d’une méthode collaborative proche du Lean.

 

Un aboutissement d’un travail autour du «volume libre»

 

Cette belle réalisation de logements sociaux illustre bien la volonté politique de Nantes Métropole et celle de l’urbaniste Gérard Pénot (Atelier Ruelle) de créer, sur le site du quartier d’affaires EuroNantes gare, un véritable quartier de vie avec une réelle mixité. Dans ce quartier, la surface foncière est maîtrisée par la collectivité et se répartit de façon équilibrée entre bureaux, promotion privée et logements sociaux (25% minimum). Pour l’architecte aussi ce programme est une illustration de son travail et notamment de ses réflexions conceptuelles sur la notion du «volume libre». Inoxia figure d’ailleurs en couverture de son nouveau «book». Car ce décalage des volumes qui marque l’œuvre de Christophe Rousselle dès 2004 avec des projets comme «Variacion» (Santiago du Chili) ou la tour CimBéton (Grenoble) est aujourd’hui clairement inscrit dans une logique constructive rationalisée. Après les Parisiens (rue Ribière), les Bordelais (Ginko) et les Nantais, les Rennais pourront en profiter avec un ensemble de 83 logements actuellement en construction pour Bâti Armor et Aiguillon Construction dans le quartier Beauregard.

 

L’architecte Christophe Rousselle présente l’architecture de son projet

 

Focus

Inoxia: 70 logements ZAC Pré Gauchet à Nantes (44)

Maîtrise d’ouvrage: Nantes Métropole Habitat

Maîtrise d’œuvre: Christophe Rousselle, architecte, avec Jean-Philippe Marre, chef de projet, et Léo Bourgeois, suivi de chantier (Paris)

BET structure, fluides, économie, VRD, thermique: Berim (Nantes)

Bureau de contrôle: Socotec (Saint-Herblain)

Coordonnateur SPS: Dekra

Entreprise générale: Eiffage Construction Atlantique Vendée (Saint-Herblain)

 

Focus

Chiffres et dates clés

Surface: 6 000 m2 sur un terrain de 2250 m2

Calandrier: construction, de fin 2013 à novembre 2015; livraison: décembre 2015

Stationnement: en sous-sol

Performance énergétique: BBC Effinergie RT 2012 – raccordement au réseau de chaleur urbain

Prix de revient: 12,6 millions d’euros TTC (8,6 millions d’euros HT de travaux)

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X