Culture

A Montpellier, le 12e Festival des architectures vives célèbre l’émotion

Mots clés : Architecture - Hôtels et pensions de famille - Manifestations culturelles

Du 13 au 18 juin, le 12e Festival des architectures vives (FAV) propose aux Montpelliérains de découvrir des installations éphémères dans les cours de douze hôtels particuliers du centre-ville. L’événement, organisé par deux architectes montpelliérains,  propose au grand public un regard nouveau sur l’architecture. Tout en offrant une possibilité d’expression à de jeunes créateurs.

Une porte qui ouvre au visiteur le vertige d’un espace reflété et fragmenté par une mosaïque de miroirs posés au sol; un cube de Legos multicolores à l’intérieur duquel le visiteur peut retrouver un parfum d’enfance en manipulant des pièces géantes; des pétales de plastique mauves aux formes éclatées formant une nappe mobile suspendue au-dessus du sol…

Depuis ce mardi 13 juin et jusqu’au dimanche 18 juin, les Montpelliérains sont invités à découvrir dans les cours de douze hôtels particuliers — habituellement fermées au public — des installations éphémères conçues par des équipes de jeunes architectes et paysagistes français et étrangers. Le thème proposé cette année: l’émotion. «Il s’agit de montrer au public comment, en manipulant l’espace, la lumière et les matériaux, on peut créer des émotions dans des lieux eux-mêmes chargés d’émotion», résume Elodie Nourrigat, l’un des deux promoteurs, avec son associé Jacques Brion, du Festival des architectures vives (FAV).

 

« Changer la vision du grand public sur l’architecture »

 

Depuis douze ans, cette manifestation, ouverte à tous et gratuite, a pris place dans le paysage montpelliérain. En 2016, quelque 15 000 visiteurs ont ainsi sillonné, descriptif en main, les ruelles du centre-ville pour célébrer ces noces improbables entre l’architecture contemporaine et le patrimoine historique de Montpellier. «Nous voulons changer la vision du grand public sur l’architecture, explique Elodie Nourrigat, montrer ce qu’elle peut apporter dans notre cadre de vie quotidien sans moyens grandiloquents.»

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X