Réalisations

A Marseille, un nouvel hôpital émerge au cœur d’Euroméditerranée

Mots clés : Établissements de soins - Risque sanitaire

L’Hôpital Européen, regroupement de la Fondation Ambroise-Paré et de l’hôpital Paul-Desbief, va permettre un rééquilibrage nord-sud de l’offre de santé à Marseille.

 

 Moins de quatre après le démarrage des travaux, l’Hôpital Européeen vient d’ouvrir ses portes au cœur d’Euroméditerranée, 6 rue Désirée Clary, à l’entrée nord de Marseille (3ème arrondissement). Né de la fusion de deux hôpitaux privés à but non lucratif (la Fondation Ambroise-Paré dans le 6ème arrondissement, maître d’ouvrage, et l’hôpital Paul-Desbief dans le 2ème arrondissement), ce complexe d’une capacité de 600 lits va permettre un rééquilibrage nord-sud de l’offre de santé dans la cité phocéenne et marque une nouvelle étape dans le renouvellement urbain et la mixité fonctionnelle impulsés par la Cité de la Méditerranée (Zac de 60 ha et de 440 000 m² de plancher), un des programmes phare d’Euroméditerranée entre le Vieux-Port et Arenc.

 

60 000 m² en R+5

 

Signé d’un groupement C+T Architectures (Roland Carta) et Rigal & Bargas Architectures (avec les Bet Sidf et Coteba), le nouvel Hôpital Européen s’étend sur 60 000 m² avec 630 places de parking et s’organise en trois grands blocs articulés autour d’une « rue médicale » en forme d’équerre ; le bâtiment d’hospitalisation et de consultation, le plateau technique et le secteur ambulatoire. Une « rue publique », qui englobe effectivement une portion du domaine public (une partie de la rue de Ruffi) dessert également les différentes unités du bâtiment d’hospitalisation.

L’élévation limitée de l’ouvrage (R+5 seulement sur 3 niveaux de sous-sol) atténue la monumentalité de l’ensemble et l’approche architecturale contemporaine, renforcée par l’emploi de couleurs vives, favorise l’intégration de l’équipement dans son environnement urbain.

 

Investissement de 252 millions d’euros

 

Chargé des travaux en entreprise générale et regroupée sous forme d’une société en participation, le groupement Les Travaux du Midi (mandataire), Léon Grosse et Campenon Bernard Sud-Est, épaulé par des groupements spécialisés pour les corps d’état techniques (dont notamment Crudeli pour les lots CVC/désenfumage et plomberie) n’a pas lésiné sur les moyens pour mener à bien le chantier : 150 000 m3 de terrassement au moyen de 4 pelles mécaniques dont une de 75 tonnes, cinq grues à tour, effectifs moyens, tout corps d’état, de près de 500 personnes.

L’investissement total -équipements compris- s’élève à 252 millions d’euros. Et l’Hôpital Européen est l’un des premiers à s’être engagé dans la démarche HQE bâtiment tertiaire/établissement de santé avec plusieurs dispositions touchant notamment la réduction des émissions de CO2, l’utilisation du solaire thermique, un chantier favorisant les actions d’insertion. Concernant le devenir des deux sites Paul-Desbief et Ambroise-Paré, le premier appartient aujourd’hui à ANF (il a été échangé avec le terrain de l’Hôpital Européen) et lesecond sera vendu à un opérateur pour réaliser une opération immobilière.

 

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X