Transport et infrastructures

A Marseille, le PPP de la rocade L2 s’apprête à franchir une étape décisive

Mots clés :

Entreprise du BTP

-

Gouvernement et fonction publique

-

Réseau routier

La section est de cet ouvrage de contournement de Marseille, reliant les autoroutes A7 et A50 et réalisé par le groupe Bouygues sera livrée à l’été. La ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, Ségolène Royal est sur place le 21 mars pour poser une plaque de route solaire.

La pose des équipements et la réalisation des dernières couches de roulement avant les phases de test et la livraison du projet à l’Etat en juillet prochain : à Marseille, le chantier de la rocade L2 touche au but pour son tronçon est (un peu plus de 5 km entre l’échangeur de Florian sur l’A50 et l’échangeur de Frais-Vallon) et celui-ci devrait être mis en service à l’été.

La ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, Ségolène Royal pourra le 21 mars, lors d’un déplacement à Marseille, constater l’avancement de ce chantier structurant et a prévu d’installer, au nouveau centre d’exploitation et d’intervention Clérissy de la L2, une plaque de route solaire. Le procédé mis au point par Colas pour permettre à la route de produire de l’électricité est en phase de démarrage de production industrielle pour approvisionner plusieurs chantiers expérimentaux et à terme une portion de la L2 pourrait en être dotée.

L’achèvement du tronçon est constitue un premier objectif en passe d’être atteint pour le partenariat public privé (PPP) confié par l’Etat et les collectivités à la Société de la rocade L2 de Marseille, pilotée par le groupe Bouygues. A terme, l’infrastructure (une deux fois trois voies de 10 km), attendue depuis des décennies dans la cité phocéenne, devrait absorber un trafic moyen de 100 000 véhicules/jour à l’est et de 80 000 véhicules/jour au nord. Ce PPP de 30 ans (études, construction et exploitation) représente un investissement de 620 millions d’euros TTC et un loyer annuel de 18 millions d’euros pendant ses 26 ans d’exploitation. Il est un des plus importants jamais réalisé dans le domaine routier en France. « Nous venons de conduire une année de chantier très intense avec 575 salariés du GIE Construction et 300 sous-traitants mobilisés qui nous a permis de conduire des travaux concomitamment à l’est et au nord. Le calendrier pour l’heure est parfaitement respecté ainsi que les engagements financiers du contrat de partenariat » confirme Inouk Moncorgé, directeur général de la L2.

 

Livraison de la section nord fin 2017

 

L’achèvement de ce premier tronçon va permettre au GIE L2 Construction de se focaliser dans les prochains mois sur la section nord, un chantier urbain complexe traversant des zones d’habitat denses et dont plus de 50% du tracé est en tranchée couverte. « Nous sommes en pleine phase de génie civil avec de nombreux ouvrages d’art à réaliser. Aux Arnavaux par exemple, il faut reconstruire deux ouvrages de franchissement de l’A7 et en réaliser deux supplémentaires sur moins d’un kilomètre. Quinze mois de travaux seront nécessaires pour mener à bien cette section nord dont la mise à disposition auprès de l’Etat est prévue fin 2017. L’enjeu majeur est également la gestion des interfaces avec tous les autres intervenants, Etat, collectivités, bailleurs sociaux de ce chantier urbain » précise Inouk Moncorgé.

A Saint Jérôme, secteur le plus avancé au nord, les équipes du chantier en ont terminé avec la tranchée couverte, réalisent actuellement les terrassements secondaires et en fin année un nouveau carrefour de circulation devrait être mis en service. A Sainte Marthe, la dalle de la tranchée couverte est en cours et suivra un terrassement en taupe.

Dans la zone du Merlan, les travaux sont scindés en deux opérations distinctes et spectaculaires: la réalisation de murs de protections (4,5 m de haut) des poteaux de l’ouvrage sur lequel est posé le centre commercial du Merlan ; la construction d’une tranchée couverte sur plus d’un kilomètre, en déclivité, nécessitant la réalisation de piedroits, d’un appui central et des travaux par plots sous circulation, maintenue pendant le chantier.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X