Réalisations

A Marseille, Corinne Vezzoni sort le campus de la Timone de la grisaille

Entièrement habillé de pâte de verre jaune, le futur «pôle d’enseignement mutualisé» rend hommage aux bâtiments historiques de René Egger.

Un petit bâtiment implanté dans un site très contraint -en prolongement d’infrastructures hospitalières et de grands bâtiments d’enseignement construits dans les années cinquante- mais dont la présence va apporter de l’énergie et de la gaité à un lieu morne et routier… Le futur pôle d’enseignement mutualisé (2800 m², 4,5 millions d’euros HT de travaux) du campus de la Timone à Marseille, que Corinne Vezzoni est en train d’achever (livraison en mai prochain), réveille incontestablement le site et ne passe pas inaperçu avec ses façades entièrement revêtues de panneaux en pâte de verre jaune teintée dans la masse… «Situé à l’entrée du campus, ce bâtiment sera sa tête de proue, son signal, malgré ses dimensions modestes, confirme l’architecte marseillaise. Mais il ne s’agit absolument pas d’un geste gratuit. Le projet réinterprète le langage architectural des grands vaisseaux d’enseignement de René Egger et rend hommage à son travail.» Cette mosaïque jaune s’inspire en effet de la couleur des allèges du bâtiment principal d’enseignement proche, une similitude qui s’exprime également avec le béton brut des poteaux oblongs du hall vitré traversant, rappelant l’écriture architecturale de René Egger.

 

Une mosaïque aux reflets changeants

 

Constitué de panneaux réalisés à partir d’un assemblage de tesselles de 5 x 5 cm sur derrière lesquels, en face arrière, est glissée une feuille argentée qui va en accentuer les reflets, ce revêtement de façade reçoit aussi des éléments à la surface plus brillante. Ils sont disposés en rectangle sur quelques points des façades, pour en modifier l’échelle visuelle. Au sud, les nombreuses ouvertures sont prolongées par de grands cadres en métal laqué qui protègent de l’ensoleillement alors qu’à l’est et à l’ouest, les percements se réduisent. A l’intérieur du bâtiment, un grand escalier et son garde-corps en ruban et en béton brut desservent des salles d’enseignement de 80 m² environ. Non climatisé mais simplement rafraîchi, ce bâtiment RT 2012 utilise des principes simples de ventilation naturelle, comme des ouvrants pilotés la nuit par une GTC. Un coût d’exploitation réduit qui vient s’ajouter à l’absence d’entretien que nécessitera le revêtement de façade. Le chantier a été réalisé en corps d’état séparés par une dizaine d’entreprises locales dont Jolisol pour la pose du revêtement de façade.

 

Fiche technique

Maître d’ouvrage: Aix Marseille Université

Mandataire: Icade

Maîtrise d’œuvre: Corinne Vezzoni

AMO QE: Oasis

Bet structure: Assystems Ica

Bet fluides: Sarlec

Entreprises: Bec Construction Provence (gros œuvre, étanchéité, doublage, cloisons-plafonds), Sori (menuiseries extérieures), Cofely Axima (CVC), Cegelec (courant forts et faibles), Bareau (menuiseries bois); Jolisol (revêtements sols et murs), LB Peinture (peinture), Trend (fournisseur mosaïque), etc.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X