Réalisations

A Mainvilliers, la piscine est devenue arc-en-ciel

Mots clés : Établissements sportifs couverts

Après dix ans de fermeture, l’établissement des Vauroux, dans la commune d’Eure-et-Loir, a été restructuré par l’Atelier Po&Po. De nouvelles façades très « pop » enveloppent un équipement désormais plus économe en eau et en énergie.

A Mainvilliers, près de Chartres (Eure-et-Loir), la piscine des Vauroux avait fermé il y a dix ans. Construite en 1973, elle était devenue trop vétuste. Elle conservait toutefois un avantage. Avec ses baies en matériau plastique, l’équipement avait toujours été lumineux. « Mais ce matériau uni-alvéolaire avait une très faible performance thermique. L’objectif a été de réduire les déperditions tout en réussissant à maintenir cette clarté intérieure », explique Jean-Luc Calligaro, architecte associé de l’Atelier Po&Po, maître d’œuvre de la réhabilitation du bâtiment.

 

 

Tout en conservant sa volumétrie, la piscine a donc changé de peau, troquant son plastique uni-alvéolaire contre du multi-alvéolaire, un polycarbonate de 4 cm d’épaisseur, bien plus isolant. Partout où c’était possible, ce chantier a de toute façon visé l’économie. L’établissement qui a rouvert en avril dernier devrait ainsi voir ses consommations réduites de 30 % pour le gaz et de 20 % pour l’électricité. La piscine est même devenue moins gourmande en eau, notamment grâce à la réduction du volume du bassin sportif passé de 3,90 m de profondeur à 1,80 m. Le nouveau toboggan extérieur participe aussi à cette baisse de la consommation d’eau et donc à des dépenses moindres en matière de traitement.

Si la piscine des Vauroux s’est voulue plus raisonnable, elle s’est faite aussi plus pimpante. L’Atelier Po&Po a joué sur des bandes de polycarbonate de couleur pour rendre sa façade plus « pop ». «Et, fait remarquer Jean-Luc Calligaro, ces teintes se reflètent dans l’eau des bassins, à l’intérieur. »

 

 

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Syndicat intercommunal du parc et de la piscine des Vauroux,

Maîtrise d’œuvre : Atelier Po&Po, architecte mandataire ; CD2i, BE TCE,

Surface : 2 000 m² Shon,

Principales entreprises : Spie Batignolles (gros œuvre), Cebat (charpente couverture), Soprema (façades), Chartres Miroiteries (menuiseries extérieures), JPV (menuiseries intérieures), Guiban (fluides), SCE (électricité), Eiffage (VRD/Espaces Verts), Altrex (toboggan).

Livraison : Avril 2015,

Budget : 4,3 M€ HT.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X