Chantiers

A Lyon, le chantier de modernisation du stade de Gerland bat son plein

Quatre mois de travaux seront nécessaires pour restructurer les gradins des deux tribunes est et ouest, créer des espaces de réception et réhabiliter l’enceinte du stade.

C’est une course contre la montre qui s’est engagée pour moderniser le stade de Gerland à Lyon. Repris par GL Events dans le cadre d’un bail emphytéotique de 60 ans pour accueillir l’équipe du LOU Rugby, l’équipement sportif désormais baptisé Matmut Stadium, inscrit à l’Inventaire des Monuments Historiques, ne se prêtait pas en l’état à ce sport. Construit par Tony Garnier en 1913, le stade omnisport était à l’origine conçu comme un lieu de promenade au beau milieu d’un parc. Des transformations successives – construction de deux tribunes latérales puis de deux virages– ont fait de ce lieu un temple du football, avant que l’OL ne construise son propre stade à Décines.

 

Rapprocher les spectateurs du terrain

 

L’essentiel des travaux consiste en la restructuration des gradins pour mettre les spectateurs au plus près du terrain. « Nous avons redessiné une pente plus verticale pour les gradins », soulignent les architectes Claire Bertrand et Albert Constantin de l’agence AIA, accompagnés sur cette opération de l’architecte des Monuments Historiques Didier Repellin.

Les deux tribunes latérales seront ainsi traitées. L’espacement entre les sièges, plus généreux, fera passer la capacité d’accueil du stade de 41 000 places à 35 000 places avec une jauge pour le championnat du TOP 14 à 24 000 places. Pour mener à bien ce chantier dans des délais aussi courts – 4 mois de travaux au total – les équipes d’Eiffage Construction ont opté pour la préfabrication des éléments (crémaillères et gradins) et organisé les travaux en deux chantiers parallèles avec chacun leurs grues et leurs équipes. Près de 200 compagnons travaillent actuellement sur le site.

Pour améliorer le confort, les anciennes tribunes supprimées laisseront place à 2 000 m2 d’espaces de réception et de salons. Quatre cages d’ascenseurs seront également installés dans les angles des tribunes pour l’accessibilité PMR et faciliter l’accès des traiteurs aux espaces de réception.

Parallèlement à ces importants travaux, un autre chantier plus minutieux se déroule. « Nous devons reprendre les enduits, l’étanchéité, les marches en pierre des escaliers, supprimer certains éléments ajoutés au fil des années… partout où c’est nécessaire », souligne Claire Bertrand. Le tout dans les teintes et les matériaux utilisés par Tony Garnier. Les talus seront également nettoyés pour remettre en valeur l’enceinte du stade. Un investissement de 37 millions a été engagé dans ces travaux pour une livraison attendue le 27 août.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Vous êtes intéressé par le thème Chantiers ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X