Chantiers

A La Défense, la tour Trinity promeut un «nouvel art de travailler»

Développée par Unibail-Rodamco et conçue par Crochon Brullmann+Associés, la tour Trinity culminera à 140 m. Les travaux s’achèveront au premier semestre 2019.

La tour Trinity, dont on a posé officiellement la première pierre le 2 novembre, est, selon son architecte, Jean-Luc Crochon, un «objet total», urbain et architectural. Objet urbain car Trinity, haute de 140 mètres (49 000 m2, 33 étages), s’érige actuellement à La Défense, entre le Cnit et la tour Areva, sur un foncier créé ex-nihilo par la construction d’une dalle au-dessus des voies de circulation (avenue de la Division-Leclerc). Cette couture urbaine reliera par des circulations douces – 3 500 m2 d’espaces urbains végétalisés – deux quartiers de La Défense jusqu’alors disjoints, Cnit et Coupole-Régnault, et deux villes, Puteaux et Courbevoie. «Grâce à ces porosités urbaines, La Défense n’est plus un rocher de Gibraltar. Le quartier d’affaires se métamorphose en quartier de ville», souligne Jean-Claude Gaillot, directeur général de l’Epadesa.

 

Noyau décentré

 

Objet architectural, car la tour Trinity possède un «noyau décentré», ce qui «déporte les ascenseurs derrière une façade vitrée» et dynamise l’écriture architecturale, selon Jean-Luc Crochon. «Les terrasses, ajoute-t-il, sont plantées d’arbres en pleine terre, les façades bioclimatiques optimisent l’apport de lumière.» Lumière, transparence, mouvement: l’activité de l’immeuble de grande hauteur (IGH) – d’une capacité de 4 500 collaborateurs – se dévoile, les individus sont visibles depuis l’extérieur.

 

Modules de quatre étages

 

«Au-delà du télétravail, de la mobilité, du flex office et du coworking, tout l’espace de la tour Trinity a l’ambition de faire travailler et faire échanger différemment les collaborateurs, en permettant l’installation de nouveaux modes de travail, fondés sur la circulation des idées et des personnes et en réhabilitant le contact direct», argumente Bruno Donjon de Saint-Martin, directeur général bureaux France d’Unibail-Rodamco. Les terrasses végétalisées et les zones de réflexion collectives «sont situées à proximité des ascenseurs pour devenir des points de rencontre naturels et provoquer des échanges informels», poursuit-il. Des modules de quatre étages permettent à l’entreprise de s’organiser autour de petites unités à taille humaine. Les circulations sont pensées comme des «lieux de vie à part entière». Innovation attendue de tous les salariés: les fenêtres s’ouvrent toutes les deux trames. Au sommet de la tour, six étages fusionnent en trois duplex. Le 25e étage est doté d’une terrasse panoramique et le 33e pourra accueillir la salle du conseil d’un grand groupe.

 

Application dédiée

 

«L’architecture intérieure a été conçue dans un esprit bureaux-hôtel qui conjugue confort de travail et services de grand-hôtel», déclare le designer Olivier Saguez. L’espace de restauration comprend 1 230 couverts mais il est prévu une «cantine-coworking», encourageant les «rencontres fortuites». Enfin, une application, «Workwell», est spécialement dédiée à la tour Trinity pour accéder à des services, gérer la température ou la lumière de son espace de travail, découvrir les menus des restaurants ou réserver une salle de réunion.

 

Livraison au premier semestre 2019

 

Dotée de façades bioclimatiques en verre jouant le rôle d’isolant extérieur, la tour Trinity, qui représente un investissement de 317 millions d’euros, possède la double certification HQE Exceptionnel et Breeam Excellent. Le chantier a débuté en janvier 2016, la livraison est prévue au premier semestre 2019. «Nous privilégions un seul utilisateur, sans doute une société du secteur tertiaire, remarque Bruno Donjon de Saint-Martin. Mais nous ne serions pas surpris que notre immeuble intéresse une grande entreprise technologique.»

 

Fiche technique

Maître d’ouvrage: Unibail-Rodamco.

Aménageur: Epadesa.

Maître d’œuvre: Crochon Brullmann+Associés; Maîtrise d’œuvre d’exécution: Artélia; Paysagiste: Bureau Bas Smets; BET structure: Setec TPI; BET fluides: Barbanel; BET environnement: Alto Ingénierie.; BET VRD: Progexial; Economiste: AE75; Façades: Arcora; Acoustique: Tyssere+Associés; Eclairage: Speeg+Michel et Associés.

Entreprise générale: Vinci Construction.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Vous êtes intéressé par le thème Chantiers ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X