Aménagement

A l’Ouest, les démarches de coconstruction des politiques publiques font école

Mots clés : Etat et collectivités locales - Réforme de l'Etat

Tandis que Rennes vient de voter son deuxième budget participatif, l’initiative nantaise visant à associer les citoyens dans le choix des politiques publiques a été saluée, lundi 6 mars, par Estelle Grelier, secrétaire d’État aux Collectivités territoriales.

Pour la deuxième année consécutive, Rennes consacrera quelque 5% de son budget à des projets citoyens. Avec 11 500 votants qui ont pu sélectionner 44 projets sur les 630 déposés sur le site de la Fabrique Citoyenne, la saison 2 du budget participatif de la ville de Rennes confirme son adhésion auprès des habitants. Un poulailler, une tour à hirondelles ou une champignonnière pourront voir le jour, mais aussi des projets plus classiques comme des terrains de tennis, une piste cyclable ou des aires de jeux. Au total, la ville va consacrer cette année 3,5 millions d’euros d’investissement (18 millions d’euros d’ici 2020) pour mettre en œuvre les projets choisis par les habitants.

 

L’atelier citoyen de Nantes, une démarche inédite

 

A Nantes aussi, Johanna Rolland, présidente de la métropole, a fait de la coconstruction sa marque de fabrique. Que ce soit pour les grandes politiques publiques métropolitaines (au travers des grands débats sur la Loire et, actuellement la transition énergétique), pour les projets de proximité (via notamment les Rencontres de quartier deux fois par an) et, désormais, les grands projets urbains. Aussi, en accueillant la secrétaire d’État aux Collectivités territoriales, Estelle Grelier, la jeune élue en a profité pour lui présenter la démarche, inédite en France, d’association d’un panel citoyen au choix de l’équipe de maîtrise d’œuvre pour l’Ile de Nantes, à la fin de l’année 2016. Composé d’une trentaine d’habitants de la métropole, ce panel a contribué, aux côtés du collège des experts et de celui des élus, à toutes les étapes de la sélection. Avec deux citoyens membres du jury final de sélection, ce processus est tout à fait inédit en France.

S’il peut prêter à la critique car s’inscrivant très largement dans la politique de communication de la métropole, l’atelier citoyen est néanmoins un acteur décisif du processus de décision. De son origine à sa fin, que ce soit en amont des études avec des livrets d’attentes citoyennes annexés au cahier des charges, pendant le dialogue compétitif pour auditionner les équipes candidates afin d’émettre un avis citoyen, et enfin, lors de la sélection finale, rejoignant élus et experts, cet outil a montré toute sa pertinence.

«C’est notamment sur l’Ile de Nantes que se construit la Ville de demain» explique Johanna Rolland en présentant ce vaste projet urbain, devenu référence à l’échelle internationale. Aujourd’hui une nouvelle équipe de paysagistes et d’urbanistes, animée par Jacqueline Osty et Claire Shorter, est en place. Ce choix n’est pas anodin: c’est pour moi la certitude d’un nouveau regard, de nouvelles perceptions, de nouvelles idées qui permettent d’inventer, ensemble de nouveaux paysages urbains. Ce choix a également été porté par des citoyens: c’est notre façon à nous de faire la ville de demain autrement… une façon également de montrer que l’avenir de la France s’invente aussi dans les territoires» a conclu Johanna Rolland en faisant clairement référence à la campagne présidentielle et à l’absence de débat de fond.

 

République des territoires

 

Cette question à la fois politique, démocratique et philosophique de l’action publique a d’ailleurs été au cœur des échanges qui ont suivi avec les citoyens eux-mêmes et Estelle Grelier pour qui «nous devons renouer les liens de confiance avec les citoyens, renouveler l’engagement public à l’échelle locale». «Avec Johanna Rolland, c’est ce que nous appelons la République des territoires» a-t-elle déclaré.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X