Entreprises de BTP

A l’Atelier des Compagnons, Emmanuel Macron salue le BTP ancré dans l’innovation digitale

Mots clés : Entreprise du BTP - Gouvernement - Innovations - Plomberie

Le ministre de l’Economie s’est rendu lundi 27 juillet à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), à la rencontre de Fabien et Michaël Bertini, dirigeants de l’entreprise générale l’Atelier des Compagnons, et de leurs salariés.

Pour un ministre chargé de redresser l’économie française en libérant l’innovation, une visite à l’Atelier des Compagnons s’imposait. Cette PME familiale, passée de la culture artisanale du père, Richard Bertini, à l’esprit start-up des deux fils qui l’ont reprise il y a dix ans, a tout pour plaire à Emmanuel Macron, qui s’y est rendu lundi 27 juillet en début d’après-midi.

 

BTP & digital

 

Accompagné du député de Seine-Saint-Denis Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, Emmanuel Macron a fait le tour des locaux, qui ressemblent plus à ceux d’une jeune pousse du big data qu’à l’entreprise locale de plomberie.

C’est que l’Atelier des Compagnons version 2.0, redessiné par les deux fils du fondateur venus pour l’un de la finance et pour l’autre de l’ingénierie, s’y connaît en matière de transformation digitale. Elle se développe sur deux pieds : l’impression 3D et les objets connectés. Dans les locaux de Saint-Ouen, les équipes des frères Bertini impriment à la demande les pièces utiles sur les chantiers. Les deux dirigeants n’ont pas manqué de faire part au ministre des difficultés qui subsistent pour utiliser chez les clients leurs fabrications digitales. Elles ne répondent pas aux canons de la certification par le CSTB et leur usage reste conditionné à l’approbation explicite du maître d’ouvrage – sans quoi, impossible de faire jouer les garanties !

Côté objets connectés, l’Atelier des Compagnons met au point des détecteurs individualisés de fuites d’eau et autres capteurs numériques d’humidité qui apportent aux gestionnaires immobiliers de précieuses informations sur de possibles sinistres ou sur la nécessité d’une maintenance

 

 

Investissement

 

Pour Emmanuel Macron, cette visite a été l’occasion de souligner l’importance de la transformation digitale dans la stratégie des entreprises. « Il n’y a pas d’un côté les entreprises classiques et de l’autre les digitales, a ainsi relevé le ministre. Les entreprises classiques, comme celles du BTP, se transforment par l’innovation. » Dans cette société qui investit chaque année plusieurs centaines de milliers d’euros en R&D, il a par ailleurs rappelé l’importance de la relance par l’investissement, en réaffirmant l’engagement du gouvernement notamment par la loi qui porte son nom. Et mis l’accent sur une mesure adoptée en début d’année, le surinvestissement fiscal de 40%, qui confère un avantage fiscal substantiel aux entreprises qui préparent l’avenir.

Finissant sa visite dans la vaste salle qui sert d’espace de détente aux salariés de l’Atelier des Compagnons, Emmanuel Macron a promis, dans un mot écrit à la craie sur le tableau noir qui sert à stimuler l’innovation, de revenir l’an prochain pour mesurer les progrès accomplis. Il n’a toutefois pas été jusqu’à presser le buzzer qui diffuse un titre du groupe de hard rock AC/DC dans toute l’entreprise lorsqu’un salarié tient l’idée révolutionnaire !

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X