Energie

A Dunkerque, GDF recycle les gaz des hauts-fourneaux d’Arcelor

Mots clés : Gaz

La centrale thermique Gaz de France DK6 à Dunkerque produit de l’électricité à partir de gaz sidérurgiques d’Arcelor. C’est une réalisation « gagnant-gagnant » ont estimé mercredi les dirigeants des deux groupes qui visitaient le site.

Mise en service en 2005, la centrale d’une capacité de 790 mégawatts produits en brûlant à la fois du gaz naturel et des gaz de hauts-fourneaux provenant de l’aciérie Sollac (filiale d’Arcelor) toute proche.
Une partie de l’électricité produite (255 mégawatts) est restituée à Sollac qui l’utilise pour alimenter son usine, le reste (environ 530 mégawatts) est vendu sur le marché par GDF.
Cette installation a été qualifiée d' »unique au monde par sa puissance et sa technologie » par les patrons d’Arcelor Guy Dollé et de Gaz de France Jean-François Cirelli, lors d’une visite commune sur le site.
Pour Guy Dollé, « c’est gagnant-gagnant ». Cette technologie permet aussi selon lui d’éviter que « 1,2 million de tonnes de gaz à effets de serre » soient rejetées dans l’atmosphère.
Construite par Alstom pour 450 millions d’euros, DK6 emploie 35 salariés pour un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros.
Sur le même modèle, GDF et Arcelor sont engagés dans le projet CyCoFos, une autre centrale à cycle combiné d’une puissance de 480 mégawatts, à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) à l’horizon 2008.
Arcelor est également partie prenante d’un projet similaire à Gand (Belgique) au côté de Suez, engagé par ailleurs dans un projet de fusion avec GDF.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X