Industrie/Négoce

« A cran d’écran ! » par Ejvind Sandelin

La vague des pixels déferle et déjà nous submerge… Difficile de passer entre les gouttes ! Tout le monde surfe de près ou de loin, sur les vagues Plasma ou LCD.
Dans l’univers « pro », elle a pris forme dans l’univers du luxe et de la mode… Elitiste en diable ! Et puis… Les prix des écrans plats ont chuté d’un seul coup.
Murs d’image, écran tom pouce ou format plus classique… Tout le monde affiche son écran. Et côté distribution ? Aucune vitrine semble devoir y échapper : GSA, GSB, négoces en tous genre… Jusqu’aux salons de coiffure, agences immobilières, boulangeries de quartier, tous les comptoirs de la distribution s’équipent, jouant encore l’effet « branchouille » sur les retardataires… Evolution ! Les vitrines mettent en scène les beaux écrans, qui eux-mêmes mettent en scènes des produits : effet miroir. C’est beau, c’est efficace, la vague est là, envahissante, qui prend maintenant des accents « tsunamièsques » avec la coupe du monde de football ! La ville est envahie. Les écrans s’affichent dans la rue.
Alors, Fini les produits en vitrine ? Le papier imprimé aux oubliettes ? Tout cela balayé, supplanté par la PLV « Dynamique » sur écran ?… A voir. Car trop d’écrans tue l’écran. Et si les vitrines sont rutilantes… Il faut que les pixels expriment quelque chose de fort pour ne pas lasser.
Vertige de l’écran au ventre aussi plat que sa boulimie d’image est insatiable. Et pour que l’écran ne reste définitivement plat, il faut le nourrir d’un solide contenu pour que ces écrans business nous attirent toujours sur la durée.
On note déjà beaucoup d’échecs dans leur utilisation professionnelle. Beaucoup de collectivités, d’annonceurs, d’entreprises de production ou de distribution s’y sont cassé les dents, faute de vision à long terme ou de retour sur investissement.
Mais on voit aussi naître des projets très aboutis, dans les GSA-GSB, mais également chez les distributeurs de produits du bâtiment, qui tiennent de la chaîne de télévision privée à l’exemple du leader américain Wall Mart. Dernière en date, la nouvelle chaîne Inexel de Rexel.
La révolution des pixels ne fait que commencer !
Et déjà se profilent des utilisations plus dirigistes et mercantiles. Des projets fleurissent ou dans la rue, ou dans les grandes surfaces, des capteurs mis en place, permettent d’analyser d’innombrables paramètres, de la météo, de l’influence, de la taille du passant lèche-vitrine, pour toujours mieux définir son profil, et… diffuser de façon personnalisée un message à son attention… Big Brother est déjà là. Des idées plein la tête… Pour nous faire, au mieux, mieux acheter évidemment !

Ejvind Sandelin est journaliste à Négoce, le bimensuel de la distribution, et auteur d’une enquête sur « Les écrans dans les points de vente ».

Focus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X