Chantiers

A Bruay-la-Buissière, le chantier de la cité des électriciens touche à sa fin

Mots clés : Etat et collectivités locales - Métier de la construction

Le patient travail réalisé sur la cité minière des électriciens pour mettre en lumière ce bâti «non noble» donne aujourd’hui un superbe résultat. Petit à petit la Communauté d’agglomération de Béthune-Bruay, Artois Lys Romane, qui a porté ce projet à bout de bras depuis 2005, a surmonté tous les obstacles. Avec l’aide de nombreux partenaires, elle a réussi après quatre ans de travaux à transformer la cité branlante et abandonnée aperçue dans le film «Bienvenue chez les Ch’tis» en un rutilant centre d’interprétation du paysage minier.

Inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 2009, la cité des électriciens fait partie des cinq cités pilotes du bassin minier de l’ex Nord-Pas-de-Calais entré au patrimoine mondial de l’Unesco en 2012 au titre de «Paysage culturel évolutif vivant». Lancée en 2012, la consultation par la réhabilitation du site est remportée en 2013 par l’Atelier d’architecture Philippe Prost. Objectif: transformer la cité construite par la compagnie des mines de Bruay entre 1856 et 1861 en un centre d’interprétation du paysage de l’urbanisme et de l’habitat miniers. En 2017, l’objectif semble largement atteint. Une partie des logements de mineurs a ainsi été transformée en centre d’interprétation dédié à l’habitat et, à la place d’un ancien baraquement, un bâtiment neuf a été créé pour accueillir la partie du centre d’interprétation dédiée au paysage. D’autres logements ont été transformés en gîtes et en résidences d’artistes tandis que les carins, petites annexes des logements miniers, ont été adaptées pour accueillir différents services: sauna, clapier, buanderie, etc. Les espaces communs seront dédiés aussi bien aux touristes qu’aux habitants des douze logements voisins, rénovés en parallèle par le bailleur Maisons et Cités, ancien propriétaire de la cité. Ouverture prévue au public d’ici la fin de l’année.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le
    J’espère que le jury du prix Pritzker s’intéressera dorénavant davantageà des artistes comme Prost plutôt qu’au soit disant « stars ». Jean Englebert
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
Vous êtes intéressé par le thème Chantiers ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X