Réalisations

A Bordeaux, l’ancienne gendarmerie devenue maison de la solidarité

Mots clés : Entreprise du BTP - Réglementation

A Bordeaux, le 12 novembre, le conseil départemental de la Gironde a inauguré la dernière des 12 maisons de la solidarité et de l’insertion réalisées par Vinci dans le cadre d’un contrat de partenariat public-privé.

C’est dans le quartier de la Bastide sur la rive droite de Bordeaux (Gironde) que Jean-Luc Gleyze (PS), président du conseil départemental de la Gironde, entouré des principaux élus locaux, a inauguré, ce jeudi 12 novembre, la 12e et dernière maison de la solidarité et de l’insertion (MDSI) réalisée dans le cadre d’un programme immobilier confié à Vinci sous forme de contrat de partenariat public-privé (PPP).

Signé en juin 2013 par l’ancien président du département Philippe Madrelle avec la société ad hoc Vinci/EcoSolidaires, ce programme s’intègre dans le projet de réorganisation fonctionnelle et géographique des services médico-sociaux départementaux baptisé « Solidarité 2013 ». Dans cet objectif, la collectivité avait prévu de reconstruire ou d’agrandir 26 bâtiments, dont 14 d’ici à 2014. Font partie de ces dernières, les 12 (Le Teich, Sant-André-de-Cubzac, Lanton, Castelnau- Médoc, Talence, Libourne, Bordeaux-Saint-Jean, Eysines, Cadillac, Bordeaux Saint-Michel et Bordeaux Bastide) réalisés dans le cadre du PPP. Celles d’Ambarès et Le Bouscat ont été réalisées sous maîtrise d’ouvrage départementale.

Intégrée au territoire du Pôle territorial de solidarité de Bordeaux, la MDSI de la Bastide, qui accueille une équipe pluridisciplinaire de 23 professionnels, héberge l’un des 22 Centres de Planification et d’Education Familiale (CPEF) de Gironde et le Centre Médico Psychologique Enfant & Adolescent (CMPEA), service de l’hôpital de Cadillac (Gironde). / ou handicapées.

 

Haute Qualité environnementale et BBC

 

Conçue par l’agence bordelaise Triaud & Arsene Henry membre de l’équipe de conception-construction, la MDSI Bordeaux-Bastide se compose de trois bâtiments (surface hors oeuvre nette de la construction : 1 411 m2) qui se développent sur un terrain de 2 189 m2.

Le premier, l’ancienne gendarmerie, qui n’a conservé que les façades en pierre gardées à l’identique conformément à la demande de l’architecte des bâtiments de France, a été reconstruit permettant de créer quatre niveaux desservis par un ascenseur. Le deuxième en pierre également et d’un étage, situé en cœur de parcelle, a été restauré et accueille notamment les locaux techniques. Enfin, le dernier (anciens logements des gendarmes) donnant sur rue a été démoli pour permettre l’édification d’un nouveau corps de bâtiment d’un étage avec des façades à ossatures bois habillées de bardage inox.

L’ensemble est orienté Haute Qualité Environnementale (HQE) et Bâtiment Basse Consommation (BBC). Parmi les critères retenus pour répondre à ces labels, on peut citer l’enveloppe du bâtiment en bardage inox, le confort des usagers, le confort thermique, le confort visuel et acoustique, la qualité de l’air, la gestion l’énergie, une facilité d’entretien et de maintenance.

 

Programme immobilier

 

Le programme immobilier de rénovation des MDSI représente au total 21 424 m2 de constructions inscrites dans la démarche Agenda 21 du conseil départemental. A ce titre, chaque projet a dû respecter les critères de Haute Qualité Environnementale avec des bâtiments a minima BBC. Dans son cahier des charges, la collectivité avait demandé pour les 12 MDSI réalisées par Vinci que les bâtiments produisent au moins autant d’énergie qu’ils n’en consomment.

Fiche technique

Surface hors d’oeuvre nette totale : 1 411 m2

Coûts du Contrat de promotion immobilière (travaux, maîtrise d’œuvre et assurances) : 4,5 millions d’euros HT/5,5 millions d’euros TTC

Début des travaux de démolition : 14 avril 2014

Début des travaux de construction : 26 mai 2014

Fin des travaux : 15 mai 2015

Prise de possession du bâtiment par le Département : 15 juin 2015

Promoteur : ADIM Sud-Ouest assisté de SCET

Architecte : Triaud & Arsène Henry

Bureau d’études : OTCE, SERIGE, Atelier de paysage Gastel, IDB Acoustique

Bureau d’études environnemental : BEHI

Contrôleur technique : Bureau Veritas

Coordonnateur sécurité et protection de la Santé Entreprises : Qualiconsult

Entreprises : Groupement GTM Bâtiment Aquitaine/Agence JUGLA-Santerne&Tunzini

Heures d’insertion pour la construction du Bâtiment : 3 678 heures (en période de conception-construction), 3 219 heures (en période de maintenance)

Part des PME pour la phase de conception et de construction : 40%, soit un montant de 2,18 millions d’euros TTC

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X