Réalisations

A Bordeaux, deux phalanstères accostent aux Bassins à flot

Les 345 nouveaux logements de l’architecte Nicolas Michelin adoptent une même disposition d’ensemble en se regroupant dans deux bâtiments installés chacun autour d’un atrium central planté.

« Il fallait se mettre dans l’esprit des Bassins à flot, avec des volumétries construites faites de toitures et d’émergences », explique l’architecte Nicolas Michelin dont l’agence (ANMA) vient de livrer, dans une logique de « hangar habité », deux nouveaux bâtiments de logements pour Nexity (196 appartements) et Domofrance (149), dans ce quartier de Bordeaux de 150 hectares que 88 équipes d’architectes œuvrent à reconfigurer…

 

Morphologie

 

Les deux édifices déclinent chacun la même morphologie : deux corps de bâtiment parallèles avec, au centre, un jardin commun coiffé d’un atrium. Ces deux corps de bâtiment, épais de 10 mètres, se positionnent en vis-à-vis de manière à dégager un espace central d’une quinzaine de mètres de large dévolu aux « espaces partagés » : parking au rez-de-chaussée, jardin planté sur la dalle du niveau R+1. Leurs toitures en sheds, largement vitrées au nord, accueillent des panneaux photovoltaïques au sud.

 

Atrium

 

La distribution des appartements, orientés est-ouest, s’effectue depuis quatre halls d’accès via des coursives latérales et des passerelles de liaison qui donnent sur le jardin central. L’atrium, espace tampon inter-climatique, est ventilé naturellement de manière statique. En été, la convection naturelle permet d’évacuer les calories excédentaires par tirage thermique depuis les ouvrants des tympans vitrés. La nuit, l’espace tire parti de l’inertie thermique cumulée de la terre et des structures en béton qui lisse les variations de températures.

 

Instruments

 

En hiver, le même espace central bénéficie des apports solaires via la toiture et les tympans vitrés. Le débit de ventilation est réduit. L’air chaud stocké dans l’atrium est utilisé pour ventiler les logements, ce qui limite les besoins en chauffage. Une disposition qui permet également de réduire considérablement l’isolation des façades sur atrium. L’ensemble sera instrumenté pendant un an avec différents capteurs de manière à s’assurer de l’efficacité du dispositif.

 

Focus

Fiche technique

Programme : 345 logements (196 en accession, 149 sociaux).

Maîtrise d’ouvrage : Domofrance et Nexity.

Maîtrise d’œuvre : ANMA/Agence Nicolas Michelin & Associés (Nicolas Michelin, Michel Delplace, Cyril Trétout). Ronan Le Hyaric, Matthieu Miquel et Bruno Isambert, chefs de projet. BET : Alto (fluide et HQE), Batiserf (structure), Forgue (économiste), Cetab (VRD), Peutz (acoustique).

Etudes : mai 2008 – décembre 2012.

Chantier : décembre 2012 – novembre 2014.

Surface : 27363 m² Shon.

Montant des travaux : 30 millions d’euros HT.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X