Performance énergétique

7e session de l’appel à projets « Réhabilitation Durable » en Ile-de-France

Mots clés : Bâtiment d’habitation collectif - Bâtiment d’habitation individuel - Lieux de travail - Rénovation d'ouvrage

Lancé conjointement par l’Ademe Ile-de-France et la Région, cet appel à projets vise à encourager la rénovation exemplaire sur les plans énergétique et environnemental des logements collectifs et des bâtiments tertiaires publics et privés. Les pré-candidatures sont à déposer avant le 7 mars, tandis que les candidatures définitives doivent être envoyées avant le 16 mai 2016.

Afin de promouvoir l’efficacité énergétique et climatique des bâtiments franciliens et d’accompagner la généralisation de réhabilitation de bâtiments répondant aux objectifs du Grenelle de l’environnement et du Plan Climat Régional, l’Ademe et la Région Ile-de-France se sont associés fin 2009 pour lancer cet appel à projets « Réhabilitation Durable ».

Lancée le 1er février, la 7e session de cet appel à projets s’adresse encore une fois exclusivement à la réhabilitation des logements collectifs et des bâtiments tertiaires publics et privés qui représentent les secteurs ayant les plus forts enjeux du point de vue de la consommation d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre.

Les objectifs environnementaux fixés pour concourir sont principalement la maîtrise des consommations d’énergie, l’intégration d’énergies renouvelables et la diminution des émissions de gaz à effet de serre.

La prévention et la gestion des déchets de chantier constituent également un aspect environnemental majeur à prendre en compte. Ainsi, un diagnostic déchets est demandé dans le cadre de l’appel à projets pour les opérations de réhabilitation de bâtiments d’une surface de plancher supérieure à 1000 m².

 

Résultats espérés

 

Les résultats doivent conduire à des projets « réalistes de manière à constituer à l’échelle régionale des références convaincantes, aux coûts maîtrisés, aisément reproductibles dans des conditions économiques acceptables, pour les maîtres d’ouvrage, les maîtres d’oeuvre et les professionnels », est-il précisé dans les documents de candidature l’appel à projets.

Sont également indiquées les performances spécifiques aux logements sociaux collectifs : Cep≤ 75 kWh/(m².an) avec Cep≤ Cep initial – 60%  ; et aux bâtiments tertiaires (publics et privés) : Cep≤ Cepréf– 40 % avec Cep réf limité à 200 kWh/(m².an).

Les bâtiments réhabilités devront diviser les émissions de gaz à effet de serre liés aux usages énergétiques considérés dans la RT existant globale par 2 par rapport aux émissions avant travaux.

Le maître d’ouvrage devra prévoir « un double test d’étanchéité à l’air, un avant la mise en œuvre des finitions, le second à la livraison du bâtiment ».

Les pré-candidatures sont à déposer avant le 7 mars, tandis que les candidatures définitives doivent être envoyées avant le 16 mai 2016.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X