Aménagement

600 millions d’euros pour contourner Rouen

Le ministre des Transports et de l’Equipement Dominique Perben a signé, jeudi à Rouen, la décision de réaliser le contournement est de la ville, traversée quotidiennement par un nombre exceptionnel de poids lourds qui la menacent d’asphyxie.

Cette décision fait suite au débat public, réalisé du 9 juin au 9 novembre, qui a été organisé sur ce vieux projet. Son coût – avec une extension dans l’Eure dont le principe a été retenu par M. Perben – est estimé à près de 600 millions d’euros.
Les modalités de financement du contournement et la question d’un financement privé doivent encore faire l’objet d’une étude qui « sera présentée aux collectivités territoriales ».

D’autres études doivent aussi être réalisées afin de préciser le tracé du contournement et d' »inscrire la réalisation de ce projet dans une perspective de développement durable des territoire », indique le texte signé par M. Perben, au cours d’une visite du port de Rouen.
Le ministre espère une réalisation rapide de ces études afin de « pouvoir lancer l’expertise publique nécessaire à la réalisation du projet » à la fin 2007.

Focus

Repères


L’agglomération rouennaise (700.000 habitants) a la réputation d’être la seule de cette taille à ne pas disposer de contournement périphérique alors que convergent vers elle quatre autoroutes au nord, une au sud et d’importantes nationales à l’est.
L’important flux de poids lourds dans le centre de la ville de Rouen provoque nuisances et graves difficultés de circulation.
La nécessité de ce contournement est apparue à la fin des années 60 et celui-ci est inscrit depuis 1972 dans le schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme de Rouen.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X