Collectivités territoriales

50 mesures « concrètes » pour améliorer la vie dans les campagnes

Mots clés : Gouvernement - Service public

Face au « sentiment d’abandon » et la « tentation de tout jeter par-dessus bord » dans les campagnes, le Premier ministre, Manuel Valls a présenté vendredi 13 mars une cinquantaine de mesures « concrètes » pour rapprocher les services publics des citoyens, un engagement d’un milliard d’euros pour l’État.

« La ruralité est trop souvent synonyme d’isolement et d’enclavement (et n’est pas non plus) de simples espaces d’habitation ou récréatifs », a lancé le Premier ministre devant la presse à l’issue d’un comité inter-ministériel sur les campagnes françaises à Laon (Aisne), pour lequel près de la moitié de son gouvernement s’était déplacée.

Najat Vallaud-Belkacem (Éducation), Marisol Touraine (Santé), en passant par Stéphane Le Foll (Agriculture et porte-parole), Sylvia Pinel (Ruralité) et Fleur Pellerin (Culture et Communication) étaient notamment présents.

L’objet de ce comité était de passer en revue l’ensemble des handicaps frappant les campagnes françaises, des déserts médicaux aux difficultés d’accès aux services publics, sans oublier les problèmes de sécurité.

Parmi les principales mesures, Manuel Valls a confirmé la mise en place d’ici à la fin de 2016 de 1.000 maisons de services publics où seront regroupés différents organismes tels qu’EDF, GDF, la Caisse d’assurance familiale et Pôle Emploi, soit un triplement de leur nombre par rapport à aujourd’hui. L’idée est simple: éviter que les citoyens n’aient à s’épuiser dans de multiples déplacements pour leurs démarches administratives. Le réseau de la Poste sera en majorité utilisé à cet effet, a indiqué Manuel Valls.

Autres mesures portées par le ministère du Logement de l’Egalité des territoires et de la Ruralité :

– Un nouveau zonage de revitalisation rurale sera élaboré en 2015 pour le rendre plus efficace et plus lisible pour renforcer l’attractivité des territoires concernés ;

–  La lutte contre l’habitat dégradé en zone rurale sera amplifiée ;

–  L’ingénierie publique, qui est l’aide à l’élaboration et au suivi des projets de territoires sera réorganisée pour une meilleure complémentarité entre les missions des collectivités et de l’Etat.

 – Le réseau des bourgs-centres et des villes moyennes sera soutenu pour garantir l’équilibre du territoire ;

– Un groupe de travail sera réuni afin de proposer une démarche globale pour coproduire un urbanisme spécifique aux territoires ruraux ;

– Des contrats de réciprocité ville-campagne sont expérimentés dans quatre régions pour rompre avec la logique d’opposition entre ces territoires.

Enfin Manuel Valls s’est engagé à  supprimer d’ici la fin de 2016 « les zones blanches », privées d’accès aux réseaux de téléphonie mobile 2G et 3G, quitte à contraindre les opérateurs par la loi. « La fracture territoriale, c’est aussi la fracture numérique », a relevé le Premier ministre.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X