Transport et infrastructures

46 milliards d’euros pour rénover le réseau ferroviaire

Mots clés : Transport ferroviaire

Le conseil d’administration de SNCF Réseau a validé, le 20 décembre, son projet de contrat de performance avec l’Etat. A la clé : un plan d’investissements sur dix ans, pour rénover le réseau ferroviaire français.

46 milliards d’euros. C’est l’enveloppe globale prévue pour rénover et moderniser le réseau ferroviaire français dans les dix années à venir. La somme est inscrite dans le projet de contrat de performance entre l’Etat et SNCF Réseau, approuvé le 20 décembre par le conseil d’administration du gestionnaire des infrastructures ferroviaires.

La conclusion de ce contrat avec l’Etat était un engagement de la réforme ferroviaire de 2014. Malgré l’attente, SNCF Réseau peut se satisfaire d’avoir désormais une vision sur le long terme des investissements futurs. Avec trois priorités : la modernisation du réseau, l’innovation et la sécurité.

 

34 milliards sur le réseau le plus fréquenté

 

Les grandes lignes concentreront la part la plus importante des efforts : 34 milliards d’euros d’investissements sur dix ans. Dans ce budget, près de 28 milliards d’euros seront consacrés au renouvellement de ce réseau. Financée par SNCF Réseau, la dépense sera limitée à 2,6 milliards en 2017 et atteindra les 3 milliards par an en 2020.

Avec le soutien financier de l’Etat et des régions, SNCF Réseau prévoit une enveloppe de 4,5 milliards d’euros supplémentaires pour des travaux de mise en conformité : ils comprendront un volet sécurité avec la suppression de passages à niveau, et porteront également sur l’accessibilité des gares.

Par ailleurs, 1,8 milliard d’euros sur dix ans (dont 300 millions d’euros par an de 2017 à 2019) seront attribués aux investissements industriels et technologiques, notamment digitaux. Le but : moderniser la gestion du réseau.

 

12 milliards sur les lignes régionales

 

En plus de ces 34 milliards d’euros, 900 millions d’euros iront, en 2017, vers la rénovation des lignes régionales et les nœuds ferroviaires dans le cadre des contrats de plan Etat-région. Dès 2018, ce volet dépassera le milliard d’euros par an, pour parvenir à 12 milliards au total sur dix ans.

Pour aider à financer ces investissements, SNCF Réseau va augmenter les tarifs des péages acquittés par les compagnies ferroviaires. Le gestionnaire prévoit aussi un plan dit « de performance », dans le but de réaliser 1,2 milliard d’euros d’économies sur dix ans.

Pour cela, il compte sur une nouvelle politique industrielle. Celle-ci s’appuiera sur des avancées technologiques, sur des plages de travaux plus longues pour faire du volume et réduire les coûts, ou encore sur la construction d’une relation de plus long terme avec les industriels et partenaires.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X