Recherche & développement

3F et le CSTB signent un partenariat de recherche

Mots clés : Innovations

Le bailleur social offre pour 5 ans un vaste champ d’expérimentation des outils développés par le centre de recherche public.  Il en tirera des enseignements pour améliorer ses cahiers des charges.

Le 28 janvier, le président du Centre scientifique et technique du bâtiment, Etienne Crépon, et le directeur général du groupe 3F, Yves Laffoucrière, ont signé un accord de partenariat dédié à la recherche & développement.

Pour le premier bailleur social de France, à la tête de 240 000 logements et qui investit chaque année plus d’un milliard d’euros dans des programmes de logements neufs et des opérations de réhabilitation, il s’agit de profiter des connaissances techniques et scientifiques du centre de recherche pour améliorer ses cahiers des charges, tant en construction neuve qu’en réhabilitation, pour une plus grande efficacité de ses investissements. 3F est l’un des bailleurs sociaux les plus innovants. Il a beaucoup expérimenté ces dernières années, notamment dans le domaine de la performance énergétique, et souhaite aujourd’hui tester sur son parc les outils mis au point par le CSTB pour mesurer la performance réelle des bâtiments.

L’établissement public souhaite de son côté confronter ses recherches théoriques à la réalité du terrain. Et le vaste parc du bailleur social constitue une matière d’expérimentation idéale.

 

4 programmes de recherche

 

Conclu pour cinq ans, le partenariat permettra aux deux acteurs d’approfondir et d’expérimenter leurs travaux dans quatre domaines : énergie-environnement, santé-confort, numérique et économie-usages. Les deux premiers débuteront dès le début 2016.

Le thème de l’énergie et de l’environnement, notamment en lien avec la performance intrinsèque et réelle des bâtiments, sera abordé à travers deux projets : l’étude des consommations énergétiques de 1 000 logements répartis sur huit programmes en Ile-de-France, avant et après travaux de réhabilitation, et la mesure de la performance réelle de quatre maisons individuelles neuves construites en Normandie selon la RT 2012.

Côté santé et confort, ce sont les enjeux de la qualité de l’air intérieur qui préoccupent 3F. Quarante logements neufs, répartis sur dix résidences aux caractéristiques différentes (situation urbaine, mode constructif, type de ventilation et matériaux intérieurs), seront instrumentés et analysés avec les outils mis au point par le CSTB.

D’autres programmes seront initiés sur la durée du protocole.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X