Entreprises de BTP

2015, pire année depuis 30 ans dans les TP

Mots clés : Monde du Travail - Travaux publics

L’activité des travaux publics devrait chuter de 8% en 2015 et les effectifs fondre de 15 000 emplois, selon la FNTP. Et les raisons d’espérer une reprise se font toujours attendre.

Les travaux publics touchent-ils le fond ? En tout cas, la situation économique du secteur en 2015 s’annonce encore plus sombre que les années précédentes, déjà très difficiles. Les chiffres de conjoncture, présentés par la FNTP jeudi 5 novembre, confirment qu’à la différence de leurs cousines du bâtiment, les entreprises du secteur ne voient pas poindre le bout du tunnel.

Le secteur se prépare en effet à affronter une chute d’activité de 8%, ce qui constitue la plus forte baisse d’activité enregistrée des 30 dernières années. La faiblesse des finances locales explique en grande partie ce nouveau décrochage du secteur, dépendant à 70% de la clientèle publique. La FNTP avance plusieurs facteurs : les élections municipales de 2014 et départementales de 2015, le vote de la loi NOTRe, la baisse des dotations… De même, l’investissement de l’Etat est en berne : retard de la signature du plan de relance autoroutier, fin des chantiers LGV, ponction sur le budget de l’AFITF…

Sans surprise avec cette conjoncture morose, les effectifs trinquent. 15 000 emplois devraient disparaitre dans les TP en 2015, portant à 33 000 la baisse des effectifs depuis 2008. Quant aux défaillances d’entreprise, elles explosent de 66% entre la période allant août 2013-juillet 2014 et celle courant de août 2014 et juillet 2015.

Et l’avenir ? La FNTP le voit toujours aussi sombre. L’investissement local devrait encore pâtir de la baisse des dotations de l’Etat en 2016, le plan de relance autoroutier ne devrait faire sentir ses effets qu’à la fin de l’année 2016, le Grand Paris tarde à démarrer… Au final, la FNTP table sur une nouvelle baisse d’activité en 2016 de l’ordre de 3%. Une chute, toujours, mais moins brutale. Le signe précurseur d’une reprise qui se fait toujours attendre ?

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X